Super User

Super User

La situation politique qui prévaut dans notre pays depuis quelques semaines avec sa vague de violence a fait réagir violemment les Evêques catholiques du Togo.

Les réformes constitutionnelles peinent à être concrétisées par les 91 députés de l’hémicycle malgré que le parti au pouvoir et l’opposition affiche leur bonne volonté de comprendre la nécessité des réformes à l’avancée du processus démocratique au Togo.

 « Seule la paix peut conduire au développement », s’exprimait, Donald Sodji, président le MOUVEMENT DES JEUNES POUR LA PAIX ce samedi à travers une course des jeunes dans les artères de la préfecture d’Agoe.

Démarré le 4 septembre dernier, le centre aéré de vacances, l’une des composantes du programme « vacances utiles et citoyennes » du ministère de l’Artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes a pris fin le vendredi à la maison des Jeunes d’Amadahomé de Lomé.

Les députés togolais sont à l’Assemblée depuis ce matin pour plancher sur le projet de révision constitutionnelle adopté en conseil des ministres la semaine dernière 1992 autour des articles 52, 59 et 60, portant limitation du mandat présidentiel et le mode de scrutin à deux (2) tours.

Face aux tensions sociopolitiques que connait notre pays, la conférence des Evêques du Togo invite les fidèlescatholique à une prière de supplication au Seigneur le dimanche 17 septembre 2017 à 12h dans toutes les cathédrales du pays.

Le Premier ministre, chef du Gouvernement Komi Selom Klassou a reçu ce jeudi 14 septembre 2017 le rapport final de la cellule ad’ hoc créée par le gouvernement pour proposer des approches de solutions aux questions de cotisations sociales ou prélèvements opérés sur le salaire de certains enseignants auxiliaires, à la Caisse de Retraite du Togo et à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, avant leur reversement dans le cadre des fonctionnaires.

Dans la nuit du 2ème jour de la manifestation de la coalition de l’opposition, les quartiers Bè et Amoutivé ont reçu la visite des forces de l’ordre et de sécurité débouchant sur des pluies des gaz lacrymogènes jusque dans leurs habitations. Ce qui est grave, dans la matinée du vendredi 8 septembre, les habitants de Bè ont été l’objet de violentes représailles de la part des corps habillés qui n’ont fait la différence entre jeunes et vieillards, femmes et les personnes malades.

La distribution des moustiquaires imprégnées sur l’étendue du territoire à l’exception des 5 districts sanitaires de Lomé commune et du district de Golfe et Commune aura lieu du 21 au 25 septembre 2017.

Page 97 sur 116