Sport

Sport (24)

Le capitaine de l’équipe des éperviers a été récompensé de tous ces efforts fournis à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui se déroule actuellement au Gabon, ceci malgré la sortie prématurée du Togo de la compétition au premier tour.

10 équipes de foot petits poteaux des banlieues de Lomé notamment Atikoumé, MRS TGA, Air Afrique, Agoè Assiyéyé, AJC, JCA, Soviépé, Atikoumé, GTA, Beat 9 se sont affrontés le dimanche 22 janvier sur le terrain du lycée d’Agoé dans un tournoi entre les conducteurs de taxi-moto.

« Un père, c’est l’être cher qui redonne espoir quand tout semble allé mal », selon un proverbe africain. C’est l’effet d’espoir et de combativité que doivent ressentir les Eperviers du Togo après leur lourde défaite face au Maroc (3-1) lors de la deuxième journée de la Coupe d’Afrique des Nations au Gabon (CAN Gabon 2017).

« Tout n’est pas perdu, nos Eperviers peuvent encore y arriver. Restons mobilisés », a tweeté le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé en guise de réconfort à l’équipe nationale.

Le 24 janvier prochain, les Eperviers rencontreront les Léopards de la RD Congo pour obtenir la qualification au quart de final en cas d’une victoire.

Le Togo après deux journées se retrouve avec 1 point.

Que pensent les joueurs de cette défaite ?

« Après un nul et une défaite, on attend la victoire » : Adébayor shéyi

« On savait que c’était une équipe très dangereuse sur les coups de pied arrêtés, ils l’ont démontré. Toutefois, on a été un peu naïf sur ces situations-là. C’est ça le football de haut niveau. C’est difficile mentalement et moralement, mais bon, on a encore toutes nos chances de se qualifier. Le match face à la RDC, c’est une finale, et on pourrait même se qualifier si on gagne 1-0. L’histoire ne peut pas être plus belle. Après un nul et une défaite, on attend la victoire », espère Adébayor shéyi, le capitaine.

Mathieu Dossevi : « On a notre destin entre nos mains »

« On pensait avoir fait le plus dur en marquant, et malheureusement on a un peu trop reculé, au lieu d’aller de l’avant. Je pense qu’on perd ce match tactiquement. On n'a pas réussi à résoudre le problème de leur défense à cinq joueurs. On a beaucoup de regrets, car on marque en premier, et on pensait pouvoir tenir. Lors du premier match, on avait tenu défensivement, on pensait réitérer la même performance, mais malheureusement, on s’est un peu désuni. On est déçu de la prestation, mais on n’est pas abattu pour autant. On a notre destin entre nos mains », a indiqué Mathieu Dossevi  le joueur de Standard de Liège.

Agassa Kossi, « le plus important, c’est de bien récupérer »

« C’est un peu difficile de juger, car on a bien commencé ce match, et après je ne sais pas ce qui s’est passé. On doit apprendre de cette rencontre. Sur le premier but, il y a une faute, parce que je sors pour aller prendre le ballon et l’autre me rentre dedans. Toutefois, l’arbitre ne siffle pas et après il marque derrière. Ensuite on prend un but sur un coup franc qui aurait pu être évité. Et le troisième, je ne sais même pas quoi dire. Maintenant, on doit rester concentrer pour le prochain match. On n’a que trois jours, donc le plus important, c’est de bien récupérer », a déclaré Agassa Kossi, le gardien de but.

Selon un proverbe africain ; « L’enfant qui raconte des railleries à la maison, exposera le nom de ses parents à la place publique ». Voilà le triste évènement qui arrive à DENYO Kodjo Kpodjaho, l'auteur de la photo de la vieille cabane et du message vocal qui circulent sur les réseaux sociaux faisant état d'une prétendue maltraitance du groupe des supporters togolais convoyés par vol spécial à Oyem, nord du Gabon, pour pousser les Eperviers du Togo à la victoire durant la CAN 2017.

Un match beau, plaisant, une détermination sans frontière, à la fin, le Togo vient d’obtenir un match nul avec la Côte d’ivoire.

Un match qui a emballé et émerveillé le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé, « Beau match, Bonne résistance. Bel esprit d’équipe. En avant les Eperviers », a-t-il tweeté sur sa page.

Au moment où le football traverse sa léthargie footballistique, à la grande surprise des togolais, Faure Gnassingbé entame une discussion en sourdine qui s’achève in finaly par le recrutement de l’entraineur français Claude le Roy, aujourd’hui la cheville ouvrière des Eperviers.

Comme prime de match ; chaque joueur touchera à une victoire la somme de 5 millions FCFA, et 2,5 millions FCFA en cas d’un match nul.

La premier match des Éperviers à la 31ème Coupe d'Afrique des nations s'est soldé par un score nul et vierge 0-0.

vendredi, 13 janvier 2017 18:04

La Brasserie BB Lomé et la FTF font alliance.

Écrit par

La brasserie BB Lomé a signé un partenariat d'un an, le jeudi 12 Janvier avec la Fédération Togolaise de Football à Lomé.

jeudi, 12 janvier 2017 22:06

Prêt pour le combat avec le drapeau togolais!

Écrit par

Le chef du gouvernement Komi Selom KLASSOU a procédé à la remise officielle du drapeau national aux Eperviers avant leur départ pour la CAN GABON 2017.

Le Premier Ministre a exprimé ses encouragements et ses vœux de succès aux joueurs à qui il a souhaité force et détermination pour aller aussi loin que possible  dans leur parcours à cette CAN.

Il leur a également demandé de défendre avec honneur et dignité les couleurs nationales.

« Nous ferons tout pour honorer le Togo, et pourquoi ne pas accéder à la demi-finale », a déclaré Adebayor Shéyi, le capitaine de l’équipe.

Les Eperviers ont passé quelques semaines de stage au Sénégal.

L’équipe s’envole au Gabon le vendredi 13 janvier 2017.

Le Togo affronte la Côte d’Ivoire, l’équipe championne en titre le lundi 16 janvier prochain.

jeudi, 12 janvier 2017 21:43

Coupe d'Afrique de Football en mode Total.

Écrit par

Le Togo aura besoin de 5 milliards FCFA pour soutenir la participation des Eperviers à la CAN 2017 au Gabon.

Page 1 sur 2