Politique

Politique (53)

 La situation politique au Togo a fait réagir la France par l’entremise de son ministère des Affaires étrangères ce mardi.

La situation politique ravive les feux des projecteurs des médias dans le monde. Et pour cause depuis quelques semaines, la situation politique est tendue à cause des réformes constitutionnelles dont les acteurs ont du mal à trouver le chemin du consensus. Pour détendre la situation, le gouvernement a envoyé un avant-projet de loi adopté portant modification des articles 52, 59 et 60 de la constitution du 14 octobre1992.

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MARDI 5 SEPTEMBRE 2017

« Le parti Union pour la République (UNIR) sursoit à ses marches programmées sur ce mercredi ainsi que ce jeudi. Le parti demande à ses militants de rester toutefois mobilisés pour les jours à venir », a annoncé le parti dans un communiqué lu sur la télévision nationale ce soir.

« Ces manifestations en semaine de travail perturbent gravement le fonctionnement de tous types d’activités professionnelles, de l’administration, à celle du togolais ordinaire qui travaille quotidiennement pour faire vivre sa famille au jour le jour, en passant par celle du secteur privé qui doit travailler au quotidien pour satisfaire son carnet de commandes et payer les salaires de ses employés et celle des chancelleries étrangères », a constaté Payadowa Boukpessi, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation et des collectivités locales.

«Nous tenons à réaffirmer les valeurs de dialogue, de fraternité, de paix, d’union et de cohésion nationale. Elles constituent les fondements de notre parti pour bâtir une société prospère. S’agissant plus particulièrement des réformes politiques, institutionnelles et constitutionnelles, UNIR exhorte tous les acteurs à agir de manière responsable pour favoriser leur mise en œuvre dans le respect des règles démocratiques », a déclaré Georges Aïdam, le premier vice-président du parti au pouvoir Union pour la République (UNIR) à la fin de la grande « marche de la paix » ayant mobilisé des milliers de militants et militantes et sympathisants dans les rues de Lomé ce mardi.

Les militants et militantes du parti Union pour la République (UNIR) ont pris d’assaut les rues de la capitale, Lomé ce mardi pour la première journée d’une marche de trois jours.

Le parti au pouvoir Union pour la république (UNIR) sera dans les rues de la capitale ce 29 aout pour renouveler son engagement aux institutions de la République en vue de l’approfondissement des réformes politiques et institutionnelles de manière globale et consensuelle.

Les évènements violents de la manifestation du 19 Août dernier organisée par le PNP (parti de l’opposition) continuent de susciter des réactions.

Après l’annulation de la marche de l’opposition prévue pour les 30 et 31 août prochains, le parti au pouvoir Union pour la République (UNIR) maintient ces manifestations des 29, 30, 31 Aout 2017 pour renouveler son engagement aux institutions de la République en vue de l’approfondissement des réformes politiques et institutionnelles de manière globale et consensuelle.