Politique

Politique (225)

La situation politique au Togo, encore une fois, risque de s’envenimer si les facilitateurs n’interviennent pas vite.

Ce 13 Août, est la date butoir annoncée par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) pour que les formations politiques transmettent la liste actualisée de leurs représentants au sein des 38 Commissions Electorales Locales Indépendantes (CELI) dans le cadre des préparatifs des élections législatives de décembre prochain comme fixées par la feuille de route de la CEDEAO le 31 juillet dernier.

mercredi, 08 août 2018 21:57

Politique : La CENI a repris ses activités

Écrit par

Dans un communiqué rendu public ce mercredi, le président de la CENI (Commission électorale nationale indépendante) Prof Kodjona KADANGA, s’est félicité des déclarations issues du 53è sommet des chefs d’Etats et de gouvernement de la CEDEAO exhortant le Togo à procéder à la révision intégrale du fichier électoral en vue de l’organisation des élections législatives le 20 décembre 2018.

« J’en appelle à toutes et à tous, à travailler dans un esprit d’ouverture et de compromis afin que les Togolais puissent s’exprimer, dans les délais requis, leur choix dans le cadre d’élections (législatives, ndlr) libres, transparentes et crédibles conformément à l’esprit et à la lettre de la feuille de route définie par les Chefs d’Etats de la CEDEAO », a déclaré Jean-Claude Brou, président de la commission de la CEDEAO aux acteurs politiques togolais ce mercredi à Lomé.

« Le moment est venu pour que chaque Togolais, où qu’il se trouve, quels que soient son rang social, son niveau d’éducation entre autres et soucieux du bien-être du Togo, fasse un effort pour contribuer à la réussite et l’avancement du Togo. Que chacun assouplisse sa position, place la République au bon milieu de son cœur car en définitive, ce que nous avons en commun et en partage, est plus important que ce qui nous distingue les uns des autres et qui parfois pourrait nous opposer les uns aux autres. Ce commun, c’est la République », tel est l’appel fait par Laurent Lawson, premier secrétaire du parti Social-Démocrate du Togo (PSDT), à la suite de la feuille de route de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) à la classe politique togolaise pour la sortie de crise politique qui dure 12 mois.

INVENTION DE LA NEUTRALITE ELECTORALE.UN VERITABLE PROCESSUS

L'Union des forces de changement (UFC) de Gilchrist Olympio salue la feuille de route de la CEDEAO pour la sortie de crise au Togo.

Le 31 juillet dernier, avec la feuille de route de la CEDEAO, les acteurs politiques togolais sont situés désormais sur les démarches à suivre pour sortir le pays de la crise politique depuis le 19 août 2017.

Trois jours de silence depuis la sortie de la feuille de route de la CEDEAO en vue d’une résolution pacifique de la crise politique togolaise qui dure 12 mois.

Désormais, la crise togolaise trouve une issue favorable en vue de favoriser une résolution durable de la crise togolaise depuis le 19 août 2017. C’est à travers une feuille de route préparée à la classe politique par les chefs de l’Etats et de gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) réunis à la 53è session à Lomé (Togo) ce 31 juillet.

Page 1 sur 17