lundi, 19 mars 2018 15:12

Dialogue intertogolais : le groupe des 5 appelle les parties à faciliter un accord

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dans une déclaration conjointe ce 19 mars, la Coordination du Système des Nations Unies, la délégation de l’Union Européenne et les ambassades d'Allemagne, des États-Unis d'Amérique et de France ont exprimé leur « reconnaissance aux autorités ghanéennes » pour leur implication dans la résolution de la crise sociopolitique togolaise. Le Groupe des 5 constate néanmoins les blocages qui interviennent dans le processus et appelle pouvoir et opposition à de meilleurs sentiments . Nous vous proposons lecture de la déclaration.

La coordination du Système des Nations Unies, la délégation de l'Union européenne et les ambassades d'Allemagne, des États-Unis d'Amérique et de France expriment leur reconnaissance aux autorités ghanéennes pour leur engagement  en faveur du dialogue politique inter-togolais et soutiennent leurs efforts. Elles constatent néanmoins les difficultés auxquelles celui-ci fait actuellement face et appellent les parties :

- à respecter les engagements pris dans le cadre de la préparation et du déroulement des premières séances du dialogue inter-togolais qui a débuté le 19 février ;

- à dépasser les positions de principe et à s'engager  sans délai, dans l'intérêt de tous les Togolais, dans une discussion de fond sur les questions constitutionnelles et électorales, afin de parvenir à un accord sur les réformes dans le respect de l'État de droit et des dispositions légales et constitutionnelles en vigueur ;

- à  parvenir à un accord sur un cadre démocratique rénové et consensuel, afin que les électeurs togolais puissent exprimer un choix dans des élections libres et transparentes.

Lu 327 fois Dernière modification le lundi, 19 mars 2018 16:04

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.