jeudi, 08 mars 2018 12:45

L’opposition togolaise appelée à ne pas manifester.

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La coalition des 14 en début de semaine avait émis sa volonté de renouer avec les manifestations publiques. De son côté, la médiation ghanéenne l’appelle à ne pas le faire.

Du 13 au 17 mars, les militants des 14 partis politiques réunis au sein de la coalition qui manifeste dans les rues depuis août 2017 allaient manifester leur mécontentement dans la rue pour se faire entendre. L’annonce a été faite en début de semaine par la coordinatrice de la Coalition des 14. La Coalition dénonce le fait que des populations de Kparatao dans la ville de Sokodé auraient été tabassées par les forces de l’ordre dans la nuit du 24 au 25 février dernier et que le président de la CENI ait procédé à la nomination le 1er mars des présidents des 38 CELI dans le cadre des préparatifs des prochaines échéances électorales.

Mais, selon RFI, le président ghanéen et médiateur dans le cadre du dialogue intertogolais, Nana Akufo-Addo a demandé mardi aux responsables de la Coalition de ne pas organiser ces manifestations. Ceci au cours d’une consultation entre le président ghanéen et les responsables de la Coalition à Accra.

La Coalition va-t-elle défier la médiation ? L’avenir nous le dira. Notons tout de même que mercredi, dans une conférence de presse, le ministre de la sécurité et de la protection civile, a démenti l’argument des opposants selon lequel les populations de Kparatao soient passées à tabac.

Lu 425 fois Dernière modification le vendredi, 09 mars 2018 16:34

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.