mardi, 06 mars 2018 20:01

Amah Poko dément les propos d’Abass Kaboua

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
archives: Olivier Amah à gauche, Abass Kaboua à droite archives: Olivier Amah à gauche, Abass Kaboua à droite

Reçu jeudi dernier sur une radio de la place, le président national du Mouvement des républicains centristes (MRC) a accusé de tentative de coup d’état en 2006 l’archevêque émérite de Lomé Philippe Fanoko Kpodzo

Dans une intervention sur une chaine de radio la semaine dernière, le président du MRC n’est pas passé par quatre chemins pour indexer Mgr Philippe Fanoko Kpodzo d’avoir monté un coup d’Etat contre le Chef de l’Etat en 2006. Selon ses dires, le leader religieux a reçu des fonds de l’OCDI destiné à acheté des vivres aux réfugiés, lesquels fonds ont plutôt servi à l’achat d’armes. Selon lui aussi, c’est le chef du service des recherches et d’investigations (SRI), Olivier Poko Amah qui avait mené l’enquête et que le dossier se trouvait à la justice.

La réaction de M. Amah ne s’est pas fait attendre. L’homme, dans un document écrit, dément toute l’information en n’affirmant n’avoir jamais eu à travaillé sur un pareil dossier lorsqu’il était encore en fonction. « Je décline qu’au cours de ma fonction au SRI (Service des Recherches et d’Investigations), aucune enquête de coup d’état impliquant le ‘‘nom’’ Philippe Fanoko Kpodzro n’a été conduite par ce service et aussi en ma qualité de directeur des services de recherches et d’investigations et ayant une compétence nationale, j’atteste que je n’ai jamais eu échos de cette affaire…Par conséquent, je m’inscris totalement en faux contre ces allégations de Mr Kaboua Abass et suppose que ces propos engageraient entièrement sa responsabilité », lit-on.

Mgr Philippe Fanoko Kpodzo n’a pas encore réagi lui-même aux propos de M. Kaboua.

Lu 304 fois

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.