lundi, 26 février 2018 22:19

L’UE au chevet des migrants africains

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’Union européenne a lancé pour 150 millions d’euros, de nouveaux programmes sur la protection des migrants et l’aide au retour et à la réintégration en Afrique. Grâce à son fonds fiduciaire d'urgence pour l'Afrique, l’Union européenne lance trois nouveaux programmes de soutien au continent. L’objectif est de protéger les migrants et leur fournir des options de réintégration durable en Libye, le long de la route de la Méditerranée centrale et en Éthiopie.

Une enveloppe de 115 millions d'euros a été débloquée pour venir en aide aux migrants en Libye. Ce programme sera mis en œuvre de concert avec l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Il s'inscrit en complément d'une mesure existante d'une valeur de 162 millions d'euros. Ce nouveau programme régional vise à protéger et à évacuer de Libye 3 800 réfugiés supplémentaires, ainsi qu'à offrir une protection et une aide au retour humanitaire volontaire à 15 000 migrants bloqués en Libye, tout en leur fournissant une aide à la réintégration dans leurs pays d'origine. Il soutiendra aussi la réinstallation de plus de 14 000 personnes ayant besoin d'une protection internationale au Niger, au Tchad, au Cameroun et au Burkina Faso.

Une autre mesure, d'une valeur de 20 millions d'euros, visera à améliorer l'aide fournie aux migrants vulnérables, notamment aux jeunes et aux femmes, dans les pays de transit de la région du Sahel et du bassin du lac Tchad. Elle améliorera l'accès aux services sociaux et de protection, tels que les soins de santé, l'éducation, la sécurité, le logement, le statut social et l'assistance juridique ou psychosociale.

Grâce à une action d'une valeur de 15 millions d'euros, l'UE étendra son aide à la réintégration durable aux ressortissants éthiopiens. Ces derniers bénéficieront d'une aide sociale et psychosociale à l'échelon individuel et communautaire, ainsi que d'un soutien économique, notamment sous la forme de formations en compétences commerciales ou d'accès aux micro-crédits. Le programme permettra, de surcroît, de former des organisations gouvernementales régionales et locales compétentes qui participent au processus de réintégration à mieux aider les personnes de retour au pays et à renforcer leur autonomie. Cette initiative vient compléter l'action déjà entreprise au titre de la facilité pour le retour durable et dans la dignité et pour la réintégration.

Lu 299 fois Dernière modification le lundi, 26 février 2018 22:29

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.