samedi, 17 février 2018 19:47

Politique : Personne ne décidera à la place des acteurs togolais

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
 La facilitation et non de la médiation La facilitation et non de la médiation

« En marge du dialogue inter togolais qui s’ouvrira lundi 15 février, les travaux du comité préparatoire ont enregistré des avancées notables et considérables dans une ambiance d’ouverture et de franchise exceptionnelle », telle est la déclaration de Daniel Osséï, le chef du groupe de la facilitation.

Cette sérénité fait croire, au chef de facilitation, que le dialogue s’ouvrira effectivement lundi, puisque les représentants du gouvernement, de la majorité et de l’opposition se sont accordés sur plusieurs points, notamment sur la liste des participants, l’ordre du jour, les principaux objectifs du dialogue, le mode de communication, le format et la procédure.

« Le Ghana ne va pas décider à la place des acteurs togolais. Nous faisons de la facilitation et non de la médiation, conformément à ce que la Cédéao nous a demandé », a souligné Daniel Ossé.

Dimanche, le 19 février s’ouvrira, un forum, un cadre qui regroupera, les acteurs politiques, de la société civile, des confessions religieuses, des chefs traditionnels, qui se prononceront sur leur point de vue sur le dialogue inter togolais.

Lu 396 fois Dernière modification le samedi, 17 février 2018 19:58

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.