vendredi, 02 février 2018 14:13

MUTAA: Le Togo désigné à vendre l’image du transport aérien en Afrique

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
L’aéroport International de Lomé fait partie des 10 premiers aéroports en Afrique L’aéroport International de Lomé fait partie des 10 premiers aéroports en Afrique

C’est à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire en 1999 que le Marché unique du transport aérien (MUTA) a été décidé et entériné à Lomé (Togo) un (1) an plus tard. Mais à ce jour, seulement 23 pays sur 55 ont adhéré au processus.

Et c’est à Faure Gnassingbé, Président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) que ses pairs ont donné le pouvoir de conduire le processus à l’issu du 30ième Sommet de l’Union africaine (UA) le 29 janvier 2018 à Addis-Abeba. Il aura la responsabilité de convaincre les autres pays hésitants à adhérer au processus.

Face à la presse nationale et internationale jeudi à Lomé, le ministre des Transports et des infrastructures, Ninsao Gnofam et le Directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC), le Colonel Dokessim Gnatta Latta ont expliqué tour à tour le processus qui a conduit à la désignation du Président de la République togolaise, Faure Gnassingbé et les défis qui l’attendent.

Le Togo n’est pas choisi de façon fortuite pour conduire ce processus. C’est plutôt le fruit d’un travail en amont. L’aviation civile togolaise a été félicitée pour avoir appliqué dans les normes et détails les exigences de la MUTA. Faure Gnassingbé fera ensuite la cour aux autres pays pour leur adhésion.

« La vision de l’Union africaine est d’offrir au public la possibilité de voyager de façon sûre et sécurisée et développer les affaires. C’est un grand marché et il y aura des compagnies qui vont se mettre ensemble pour faire des alliances et ce n’est fortuit que le chef de l’Etat ait été désigné pour conduire ce processus. Nous devons être fiers d’être Togolais et d’avoir un Président comme Faure Gnassingbé d’être désigné », s’est félicité, le Directeur général de l’ANAC.

Aussitôt que le Président en exercice des chefs d’Etat et de gouvernements de la CEDEAO soit désigné poursuit-il, quatre (4) pays qui ont immédiatement manifesté leur désir d’adhérer au processus de la MUTA.

La libération du transport aérien en Afrique permettra aux compagnies de se mettre pour plus d’efficacité. « Un marché unique du transport aérien en Afrique, c’est de permettre d’occuper une place important dans le transport aérien dans le monde. L’Afrique représente 3% de part de marché alors que son potentiel est plus important que ça. Les retombés immédiates, c’est que nous aurons des coûts de transports moins et la facilité de passer d’une frontière à l’autre », a dit le ministre.

La MUTA est un important chantier qui va créer à terme un vrai marché aérien à l’Afrique et à faire profiter pleinement les compagnies aériennes du continent du boom économiques du secteur.

La mise en œuvre du marché unique du transport aérien constitue un pas en avant dans l’atteinte d’un agenda 2063 de l’Union africaine.

l’aéroport International de Lomé fait partie des 10 premiers aéroports en Afrique

J.A

Lu 333 fois Dernière modification le vendredi, 02 février 2018 14:18

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.