mercredi, 31 janvier 2018 18:46

Elevage : la campagne de transhumance lancée du 31 janvier au 31 mai 2018

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
aucun conflit majeur enregistré en 2017 aucun conflit majeur enregistré en 2017

Conformément à l’arrêté du 22 mai 2008, portant organisation du mouvement de la transhumance au Togo, le ministère de l’agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique a lancé ce mercredi à Blitta (la campagne de transhumance 2018. Elle court jusqu’au 31 mai 2018 sur toute l’étendue du territoire national.

Une mesure prise pour éviter les conflits entre populations autochtones et celles venant des autres pays de la région figurant parmi les décisions majeures du Plan Opérationnel de gestion la transhumance (POGT).

Les transhumants sont appelés au strict respect des règles notamment concernant la période autorisée et l’utilisation des couloirs de passage.

Le plan opérationnel prévoit des couloirs d’entrée et sortie à emprunter sur les nouvelles cartes régionales, et définit clairement les rôles et les consignes à respecter à chaque étape par les acteurs impliqués dans le processus.

L’ambition du PGT est de faire en sorte que la période de transhumance soit un facteur de paix et de cohésion sociale entre les différentes communautés.

Trois zones des transhumants ont été aménagées à Bassar, dans l’Est-Mono et dans le Haho. Quinze forages pastoraux et trois trous d’eau sont mis en place sur ces couloirs afin d’éviter le débordement des animaux. La surveillance a été renforcée. Des brigades de transhumances et des marchés à bétail à Cinkassé et à Broukou ont été créés.

La campagne 2017 a enregistré l’entrée de 37400 têtes de bovins transhumants, moins que prévu par rapport à la charge pastorale du plan de gestion qui est de 50 mille.

Lu 430 fois Dernière modification le mercredi, 31 janvier 2018 18:50

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.