mardi, 30 janvier 2018 21:35

Economie : le Togo cible la facilitation du climat des affaires comme point de mire

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Vue partielle des participants à l'atelier de mardi Vue partielle des participants à l'atelier de mardi

Plusieurs acteurs du monde économique togolais étaient réunis ce mardi à l’hôtel Sarakawa a Lomé. Objectif, valider un plan d’actions pour l’amélioration du climat des affaires au Togo.

Améliorer plus considérablement le climat des affaires au Togo à travers différentes réformes nécessaires, c’est le motif d’un atelier ouvert par le premier ministre Selom Klassou et tenu à Lomé ce 30 janvier. Il s’agit pour les différents acteurs réunis de valider le projet de plan d’actions pour l’amélioration du climat des affaires au Togo à eux soumis par la Cellule Climat des Affaires (CCA), mise sur pied en septembre 2017 par décret.

« Au cours de ces dernières années, d’importantes réformes ont été entreprises avec succès, permettant de décrisper tant soit peu, l’environnement des affaires et de contribuer tant soit peu à l’installation des opérateurs économiques ainsi qu’à la formalisation des entreprises qui constitue toujours un défi majeur pour notre pays. Nonobstant les résultats encourageants, beaucoup reste à faire au regard de l’immensité des réformes qui pourraient créer un environnement favorable aux opérateurs économiques. C’est pourquoi la CCA a initié ce plan d’actions », explique Mme Sandra Johnson, coordinatrice nationale de la CCA.

« Le présent atelier a pour objectif de consolider les acquis et de permettre de relever les autres défis dans une approche d’actions et de suivi-évaluation toutes les stratégies susceptibles d’améliorer significativement le climat des affaires au Togo. Il est évident que la croissance forte et durable reste l’outil le plus efficace pour lutter contre la pauvreté dans ses dimensions économiques et sociales. Aussi, les réformes engagés qui se déclinent bien dans le plan de travail de la cellule doivent-elles participer à l’amélioration qualitative et quantitative de la croissance qui accentue une prise en charge adéquate de la demande sociale », a, de son côté, précisé le premier ministre Selom Klassou.

Depuis 2012 le Togo poursuit des réformes dans plusieurs secteurs. Ces réformes sont entre autres liées à la réduction des couts et délais de création d’entreprise, la facilitation pour l’obtention du permis de construire et le transfert de propriété, la protection des investisseurs minoritaires, la réduction du temps de raccordement à l’électricité, la réduction de l’impôt sur le revenu des sociétés et sur la masse salariale, l’amélioration de l’accès au crédit par l’amendement de l’Acte uniforme de l’OHADA, la restructuration des entreprises publiques et du secteur financier, l’amélioration des infrastructures.

Lu 104 fois Dernière modification le mardi, 30 janvier 2018 21:42

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.