jeudi, 25 janvier 2018 13:26

Politique : Le Ghana exhorterait la coalition de taire les préalables pour aller au dialogue

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Trop de préalables tuent le dialogue  Trop de préalables tuent le dialogue

Selon les informations, la coalition des 14 partis politiques se préparent encore à descendre dans les rues de la capitale (Lomé).

La note envoyée au ministère de la Sécurité et de la Protection civile indique les dates, 31 janvier, 1er et 2 février prochains.

Depuis Aout 2017, l’opposition réclame le retour à la Constitution de 1992, la révision du cadre électoral avec droit de vote à la diaspora.

Un dialogue a été annoncé par l’opposition les 23 et 26 janvier à Conakry mais les préalables de la coalition font état de la libération de tous les manifestants arrêtés lors de ses marches organisées sur l’étendue du territoire bloquant ainsi le rapprochement des deux camps (pouvoir et opposition) malgré les médiations du président ghanéen et du président en exercice de l’Union Africaine.

A cet effet, le ministre ghanéen de la sécurité Albert Kan-Dapaah est à Lomé depuis mercredi pour tenter de trouver une porte de sortie consensuelle pour parvenir au dialogue. Il est prévu ce jeudi une rencontre avec les 14 partis de l'opposition.

L’émissaire ghanéen demanderait à la coalition de taire les préalables pour qu'enfin démarre le dialogue annoncé par le gouvernement depuis le 06 novembre 2017.

Lu 391 fois Dernière modification le vendredi, 26 janvier 2018 18:54

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.