samedi, 20 janvier 2018 18:50

Sécurité routière : L’année 2017 est la plus meurtrière avec 580 morts

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Prudence sur les routes Prudence sur les routes

Deux cent soixante-cinq (265) personnes ont perdu leur vie dans 2622 accidents dont 3379 blessés au deuxième semestre de 2017, soit 44 morts par mois comparativement en 2016 de la même période où il y a eu 2900 accidents ayant fait 386 morts et 5331 blessés. Voilà la situation sécuritaire sur les routes togolaises présentée ce vendredi par le ministre de la Sécurité et de la protection civile, Yark Damehame en présence de son collègue des Infrastructures et des transports, Ninsao Gnofam.

Les 265 morts viennent ainsi augmenter le nombre total des morts à 580 durant toute l’année liés essentiellement aux excès de vitesse, défaut de maîtrise, dépassement défectueux, non-respect des feux tricolores et le refus de priorité. Il ressort de la présentation sur la situation sécuritaire que la nationale n°1 a fait plus de victimes avec 141 morts. La nationale n°5 en fait 18, la nationale n°2 en a fait 10, celle n°4 a tué 7 personnes et celle n°14 a fait 5 morts.

Sur les routes de Lomé et de ses environs, le Grand contournement a tué 8 personnes et quant aux boulevards du Mono, CEDEAO, Avenue de la Victoire et RPT, deux (2) personnes ont laissé leur vie sur chacune de ces quatre (4) routes.

« La tendance des accidents de la circulation routière et ferroviaire est à la hausse au second semestre 2017 par rapport au second semestre 2016. De la comparaison des données des deux derniers semestres 2016 et 2017, on note une hausse des cas d’accidents et du nombre de blessés contre une légère baisse du nombre de morts au second semestre 2017 », a indiqué M. Damehame.

Pour lui, plus d’un demi-million de personnes mortes sur les 7 millions habitants est de trop, d’où la nécessité pour le gouvernement de prendre certaines mesures qui vont être effective cette année avant d’appeler les populations à accepter ces mesures qui vont de la sensibilisation, des sanctions, la réglementation de l’importation des véhicules d’occasion, l’effectivité cette année de l’alcooltest au port de casque pour les engins à deux (2) roues et de ceinture pour les voitures.

Les faits criminels n’ont pas été du reste. Au second semestre 2017, 17 braquages ont lieu, 3 tentatives de braquage, 27 vols à main armée, 7 tentatives de vol à main armée, 59 lynchages, 3 tentatives de meurtre, 107 cambriolages, 3 tentatives de cambriolage…

En ce qui concerne l’opération entonnoir, 329.055 litres d’essence frelaté ont été saisis, 103 voitures et 15 motos ont été également saisies et 18 personnes déférées.

Dans son intervention, le Commissaire général des impôts, Adoyi Essowavana a déploré ces actes qui selon lui perdent des recettes à l’Etat togolais et a exhorté les concernés à une prise de conscience.

Lu 298 fois Dernière modification le samedi, 20 janvier 2018 19:07

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.