mardi, 16 janvier 2018 17:44

Mécanisation et aménagement agricoles: le Togo a du chemin à faire

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Pleins feux ce mardi au ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique sur les projets de mécanisation et d’aménagement agricoles mis en œuvre par ledit ministère. Ceci dans le cadre des journées portes ouvertes dudit ministère qui se déroulent jusqu’au 20 janvier.

Le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique a organisé ce 16 janvier une table ronde sur la mécanisation et l’aménagement agricoles.  Cette rencontre a permis audit ministère de présenter les différents projets qu’il a initié dans le cadre de la mécanisation et de l’aménagement agricoles. En ce qui concerne l’aménagement, il s’est agi de présenter les acquis des projets tels que le Projet d’aménagement et de réhabilitation des terres agricoles dans la zone  de Mission – Tové (PARTAM), le Projet de développement rural intégré de la plaine de Mô (PDRI Mô), le projet Zone d’aménagement agricole planifié (ZAAP), le Projet de développement de la production rizicole dans la région de la Kara (PDPR-K) et le Projet d’aménagement hydro agricole de la basse vallée du fleuve Mono (PBVM).

« Dans le domaine de l’aménagement, seulement 3% des superficies exploitables sont en irrigation. Pour assurer une production durable, pour faire face aux besoins alimentaires du Togo et surtout pour rééquilibrer notre balance commerciale, nous nous sommes engagés vers la maîtrise de l’eau. Cela se traduira dans le cadre par exemple des agropoles. Nous envisageons de faire au moins 10 agropoles sur les 10 prochaines années. Il y a aussi des projets qui vont bientôt démarrer ou qui sont en exécution. C’est le cas par exemple du Projet d’aménagement des terres agricoles dans la plaine de l’Oti», a indiqué Daoudou Salifou, ingénieur agronome à la Direction de l’aménagement et modérateur du panel.

En ce qui concerne la mécanisation agricole, des efforts se font. « Le travail au niveau du secteur agricole est pénible. Nous sommes tournés vers la mécanisation agricole. Nous sommes en train de conduire un projet grâce auquel l’Etat s’arroge le devoir de commander les machines et les cèdent aux producteurs en hors taxe», a indiqué M. Salifou.

Les différents participants ont émis leurs préoccupations en ce qui concerne les différents projets présentés, ce qui a fait l’objet d’échanges entre eux et les panelistes.

Les journées portes ouvertes du ministère de l’agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique se poursuivent jusqu’au 20 janvier. Les prochains panels porteront sur la production et la productivité, les filières porteurs, l’entreprenariat rural, le financement, l’eau et l’assainissement, la transformation, la mise en marché et la question du genre liée à l’environnement. 

Lu 460 fois Dernière modification le mardi, 16 janvier 2018 19:25

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.