mardi, 09 janvier 2018 15:53

Politique : Laurent Lawson, Premier Secrétaire du PSDT opte pour un médiateur de l’ONU plutôt que de la CEDEAO

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Le dialogue vrai et constructif est la meilleure voie pour créer ensemble l’entente nécessaire à la stabilité politique Le dialogue vrai et constructif est la meilleure voie pour créer ensemble l’entente nécessaire à la stabilité politique

« Je veux rassurer tous mes frères togolais opposants, supporteurs, jeunes, vieux, ouvriers, artisans, entrepreneurs, étudiants, enseignants, laïques, religieux, tous les togolais indistinctement, que le dialogue vrai et constructif est la meilleure voie pour que, dans le respect mutuel, nous puissions créer ensemble l’entente nécessaire à la stabilité politique et sociale dans l’intérêt supérieur de la nation et pour le bien de notre chère Togo », tels sont les vœux les meilleurs du Premier Secrétaire du Parti Social Démocrate du Togo (PSDT), Laurent Lawson face à la presse ce mardi.



Laurent Lawson, invite à cet effet, les partis politiques de l'opposition et ceux du pouvoir, la société civile, le secteur privé des affaires, en un seul mot, toutes les forces vives de la Nation à œuvrer inlassablement en cette année 2018, pour créer un bon cadre du dialogue et aboutir à un résultat concret pour les réformes tant sollicitées.

Dans les échanges avec les professionnels des médias, le premier secrétaire du Parti Social Démocrate du Togo (PSDT) a exprimé toute sa volonté qu’un médiateur comme le souhaite la coalition des 14 partis politiques intervenir dans la résolution de la crise politique togolaise sauf les présidents de la CEDEAO. Laurent Lawson propose plutôt la médiation de l’ONU pour plus de crédibilité dans le dialogue. « La sympathie entre les chefs d’Etats et de gouvernements de la CEDEAO, peut entrainer les uns et les autres à prendre parti dans le dialogue inter-togolais », explique-t-il.

Lire l’intégralité de la déclaration du Premier Secrétaire du Parti Social Démocrate du Togo (PSDT)

Mesdames et Messieurs les journalistes, des presses en ligne et écrites
Camarades du Parti Social-Démocrate du Togo

Permettez-moi tout d'abord d'exprimer mon grand plaisir à vous rencontrer et spécialement en ce début d’année, dans le cadre de cette cérémonie de présentation des vœux de nouvel an et comme le veut la tradition.

Je voudrais avant toute chose, mesdames et messieurs, journalistes de presses en ligne et écrites vous remercier de tout cœur pour vos engagements dans la diffusion des informations aux populations togolaises et celles du monde.

Mes remerciements vont à vous membres actifs et d'honneur et aux sympathisants du PSDT et particulièrement à ceux du bureau pour vos engagements indéfectibles et loyaux envers le parti et envers la nation togolaise. Je profite aussi de l'occasion pour adresser mes remerciements à ma famille pour son soutien et pour avoir compris le sens de mon engagement aux côtés du peuple togolais.

Depuis le jour de mon installation à la tête de notre Partit le PARTI SOCIAL DÉMOCRATE DU TOGO, je me suis engagé à travailler, sans relâche et sans réserve, à sa réussite. Je savais que j’allais être confronté à beaucoup de difficultés.

Je vous rends donc un hommage bien mérité pour la confiance que vous avez bien voulu placer en moi et espère compter sur vous même en cette année 2018.

Aujourd’hui, plus de 43 mois et 9 jours après, je me sens conforté dans mes convictions qu’il faut œuvrer davantage pour que ce vaillant et courageux peuple togolais puisse enfin connaître un meilleur lendemain.


Comme il faut toujours commencer par un bilan de l'année précédente, je ne vous dis rien de nouveau en rappelant que 2017 n'a pas été du tout un repos sur le plan politique pour les togolais. Elle a été une année remplie d'angoisses et de tristesses. Une année socialement et politiquement douloureuse. Des morts et des dégâts inqualifiables, des marches de protestations incessantes causant d'énorme pertes économiques nationales et chez les opérateurs économiques togolais, ce que nous pouvons éviter si l'amour national nous anime.  

Les exactions commises par le pouvoir en place et les cinq mois de marche de protestation organisée par la coalition des 14 partis politiques ont provoqué une grande confusion dans notre pays et sur le plan international.
Sur le plan social nous sommes d'accord que la croissance économique du pays n'a pas contribué pour autant à une réduction de la pauvreté. Malgré les promesses du gouvernement la corruption ne cesse d'accroître dans le pays.
Le gouvernement continue sa politique d'exclusion des filles et fils de ce pays pour cause de non appartenance à sa famille politique.


Mesdames, Messieurs, journalistes, presses en ligne et écrites
Camarades du PSDT,

La combativité du peuple togolais et la ténacité de vous les membres du PSDT dans la ligne droite de notre vision demeurent ma principale source d’inspiration pour lutter contre l'injustice sociale et l'oppression afin que la population togolaise puisse connaître un lendemain meilleur. C'est dans ce sens que je soutiens toutes les initiatives de solution durable à cette crise togolaise et bien sûr avec votre bénédiction chers camarades.

Mesdames, messieurs, journalistes, presses en ligne et écrites,
camarades du PSDT,

Tout compromis, pour être viable, doit intégrer les intérêts politiques et économiques légitimes du peuple.

Aujourd'hui le retour à la normale  se fait attendre. Mon souhait est que le président de la république, le gouvernement et la majorité accélèrent l’avènement du Dialogue et qu'un consensus se dégage pour l'avancement du processus des réformes enfin que les élections que nous attendons se déroulent dans une quiétude totale pour que le peuple togolais retrouve la paix.

Je rends donc un hommage bien mérité à toute la classe politique de l'opposition pour leur ténacité.

De même, à tous mes collaborateurs et les membres du parti de près ou de loin. Je vous remercie pour la contribution combien indispensable durant ce temps à la tête du parti. Je salue tous ceux qui ont reconnu en moi les qualités d’un serviteur, ceux qui ont débuté et poursuivi ce parcours avec moi, aussi bien que ceux qui nous ont rejoint en cours de route.

Mesdames, Messieurs, journalistes, presses en ligne et écrites,
camarades du PSDT,

Je veux, au cours de la nouvelle année, renforcer le rapprochement que j’ai commencé avec vous. La camaraderie agissante, franche et sincère, axée sur les priorités du PSDT est, à coup sûr, l’une des meilleures voies, sinon la principale, conduisant au renforcement et à la libération du peuple de la misère qui n'a que trop duré.

Ensemble, en 2018, nous continuerons à corriger et innover au niveau des méthodes et des pratiques dans le domaine des formations et informations des membres du PSDT, les informations de portes a portes et de proximité sur le programme du parti afin que le développement social, économique et politique du Togo cesse d’être un vœu pieux, une déclamation pour faire politiquement correct et devienne une réalité vécue, éprouvée par chaque citoyen et citoyenne.

Mesdames, Messieurs, journalistes, presse en ligne et écrites
Camarades du PSDT,

S’agissant des perspectives du Parti Social Démocrate du Togo pour l'année 2018, beaucoup de défis nous attendent, bien sûr. Cependant, nous redoublerons d’effort pour renforcer le dialogue politique permanent dans notre pays. Car je crois et j’insiste que le bon fonctionnement d'un pays exige un exercice constant d’écoute et de compréhension mutuelle.
Certains concitoyens et partis politiques ne partagent pas les mêmes orientations politiques que moi, je le reconnais. Mais au-delà de nos différences, nous nous rejoignons dans notre désir commun et notre volonté partagée de changer profondément notre pays le Togo.

Je veux rassurer tous mes frères togolais  – opposants, supporteurs, jeunes, vieux, ouvriers, artisans, entrepreneurs, étudiants, enseignants, laïques, religieux, tous les togolais indistinctement, que le dialogue vrai et constructif est la meilleure voie pour que, dans le respect mutuel, nous puissions créer ensemble l’entente nécessaire à la stabilité politique et sociale dans l’intérêt supérieur de la nation et pour le bien de notre chère Togo.

Pour cela j’invite les partis politiques de l'opposition et ceux du pouvoir, la société civile, le secteur privé des affaires, en un seul mot, toutes les forces vives de la Nation à œuvrer inlassablement en cette année 2018, pour créer un bon cadre du dialogue et aboutir à un résultat concret pour les réformes tant sollicitées.

Parmi mes vœux les plus chers se placent la poursuite des efforts dans les domaines suivants:

• L'Enseignement et la formation gratuits à tous les enfants et jeunes du Togo

• La santé gratuite à tous les enfants malades du Togo

• une agriculture soutenue financée et modernisée

• notre politique de sécurité sociale revue

le climat des affaires amélioré pour attirer des investissements directs

•l’Administration publique transformée

Un traitement minimum de retraite à tous les togolais en âge de retraite

Une politique de santé aux personnes de troisième âge

Mesdames, Messieurs, journalistes, presses en ligne et écrites
Camarades du PSDT,

Que l’année 2018 nous apporte à tous une bonne santé, plus de sagesse et renforce notre esprit civique et patriotique, qui sont plus que jamais nécessaires, pour surmonter nos différences pour le bien-être collectif et le progrès de notre cher Togo

GAGNONS ENSEMBLE, GAGNONS ENSEMBLE, GAGNONS ENSEMBLE

Je vous remercie.

Le Premier Secrétaire
Parti Social Démocrate du Togo

Lu 313 fois Dernière modification le mercredi, 10 janvier 2018 13:42

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.