mercredi, 20 décembre 2017 21:03

Industrie : La propriété intellectuelle pour le développement socioéconomique au Togo

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
aider le Togo à prendre des dispositions appropriées pour mieux faire utiliser la propriété intellectuelle aider le Togo à prendre des dispositions appropriées pour mieux faire utiliser la propriété intellectuelle

Comment utiliser la stratégique de la propriété intellectuelle pour le développement socioéconomique du Togo ?

Grâce au soutien de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI), des inventeurs, des chercheurs, des opérateurs économiques et des cadres de l’administration publique sont conviés durant deux jours à réfléchir sur la thématique.

« Le choix de la thématique trouve toute sa pertinence en ce début du troisième millénaire où l’ouverture des marchés caractérisée par la rude concurrence conduit indéniablement les acteurs de la propriété industrielle à une collaboration dynamique, capable de féconder et de maintenir la créativité et l’innovation qui sont les principaux facteurs de la conquête de la compétitivité », a indiqué Gabriel Ihou, ministre de l'Industrie et du Tourisme.

Lire l’intégralité du Ministre du Tourisme et de l’Industrie

C’est avec un grand intérêt doublé d’un grand plaisir que je participe ce jour au lancement de l’atelier national sur « l’utilisation stratégique de la propriété intellectuelle pour le développement socioéconomique du Togo », organisé par mon Département en collaboration avec l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI).
Je voudrais souhaiter au nom de mon département et en mon nom personnel, une cordiale bienvenue et un agréable séjour au Togo à notre illustre hôte conférencière, Madame Régine Wéré BALOUKI, représentante du Directeur général de l’OAPI venue de Yaoundé.
Le présent atelier est organisé essentiellement à l’intention des inventeurs, des chercheurs, des opérateurs économiques et des cadres de l’administration publique qui, à notre avis, sont des acteurs importants de la relance de l’économie de notre Pays. Nous sommes particulièrement sensibles à la promptitude avec laquelle le Directeur général de l’OAPI a accepté la demande d’appui à l’organisation du présent atelier et lui adressons nos sincères remerciements pour cette marque de confiance ainsi que pour les nombreuses sollicitudes dont notre pays fait l’objet de la part de cette organisation continentale africaine.


Mesdames et Messieurs,


Le choix de la thématique du présent atelier, à savoir :
« l’utilisation stratégique de la propriété intellectuelle pour le développement socio-économique du Togo », trouve toute sa pertinence en ce début du troisième millénaire où l’ouverture des marchés caractérisée par la rude concurrence conduit indéniablement les acteurs de la propriété industrielle à une collaboration dynamique, capable de féconder et de maintenir la créativité et l’innovation qui sont les principaux facteurs de la conquête de la compétitivité. De nos jours, le progrès de nos pays dépend du développement de la technologie, d’où la nécessité d’encourager nos acteurs à créer, à acquérir et à utiliser le savoir pour les besoins du développement économique et social.
Au même moment où l’humanité a pris conscience que le bien-être des nations dépend de plus en plus de leur capacité à transformer la connaissance et l’information en des actifs économiques tangibles, l’on observe une autre révolution qui concerne la propriété et la façon dont les individus se définissent par rapport à elle.
En effet, alors que les brevets, les marques, les dessins et modèles industriels, les droits d’auteurs et autres titres de propriété intellectuelle déterminent les nouvelles sources du pouvoir socio-économique, force est de constater que la propriété intellectuelle est appelée à jouer un rôle prépondérant dans les prises de décision sur les sujets concernant le développement.
C’est pourquoi, sous l’impulsion du
Président de la République Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, le Togo déploie des efforts pour l’intégration de la propriété intellectuelle dans ses stratégies de développement en favorisant la coopération entre les chercheurs et les opérateurs économiques afin de promouvoir l’invention et l’innovation et aboutir ainsi à la croissance et à l’amélioration des conditions de vie des populations.
Conscients que nous sommes à une époque où la synergie du savoir et de la protection est aussi déterminante dans la réalisation des Objectifs de développement durable et particulièrement dans la réduction de la pauvreté, le Togo a élaboré le Plan de développement du système de propriété intellectuelle (PDSPI) qui à l’instar des autres politiques sectorielles est appelé à contribuer et à agir pour éradiquer la pauvreté, protéger la Planète et faire en sorte que tous les êtres humains vivent dans la paix et la prospérité.
La logique d’élaboration et de la mise en œuvre dudit Plan est donc de ne pas prendre la Propriété intellectuelle comme une fin en soi, ni de la considérer comme une priorité sectorielle méritant une attention particulière, mais comme partie intégrante de toutes les actions susceptibles d’induire le développement durable.
Déjà Etat partie à de nombreux traités et conventions administrés par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), le Togo a amorcé les réformes judiciaires dont la création de la Chambre commerciale est en train de prendre les dispositions nécessaires pour adhérer aux autres arrangements. Des ajustements institutionnels indispensables se font également pour amener la propriété intellectuelle à être un véritable levier pour la croissance et le développement humain durable.
Mesdames et Messieurs, honorables invités et chers participants, la présente rencontre vient à point nommé car le Togo est résolument engagé dans la relance de son économie qui, pour être saine et durable, doit être soutenue par les mesures pragmatiques d’acquisition et surtout de l’application des droits de la propriété intellectuelle, mesures sans lesquelles l’attrait des investissements serait un vœu pieux. Plus que jamais, l’espoir suscité par l’évolution technologique et le dialogue des cultures est menacé par la montée galopante de la contrefaçon, de la piraterie et de la concurrence déloyale qui causent des dommages incalculables aux créateurs et consommateurs, à l’économie, à la santé, à la sécurité et à l’identité culturelle.
En ce qui concerne spécialement la contrefaçon, celle-ci est estimée à 10 % au niveau mondial, mais elle atteint 30 à 80 % des produits vendus sur notre continent en fonction des secteurs, dont la santé où près de 60 % des médicaments sont des produits contrefaits, selon les organisations internationales.
S’agissant de la piraterie, le modèle de rétribution des créateurs, des interprètes et de leurs partenaires commerciaux est sérieusement menacé par la convergence des formes d’expression numérique et de la puissance de diffusion de l’internet. Cette évolution est plus préjudiciable à nos pays en développement où les créateurs et les interprètes n’ont pas les mêmes facilités d’accès aux technologies de l’information et de la communication (TIC).
Au regard des conséquences néfastes qu’engendrent la contrefaçon et la piraterie, je suis donc persuadé que le présent atelier engagera les opérateurs économiques à un sursaut individuel et collectif pour une meilleure utilisation du système de la propriété intellectuelle. Il permettra en outre de confronter les expériences pour parvenir aux approches de solution pouvant combattre ce phénomène mondial aux plans régional et même international.


Chers participants,


L’atelier qui vous réunit pour une durée de deux (02) jours devra vous permettre de trouver des approches de solutions à des problèmes en rapport avec la propriété intellectuelle auxquels vous pourriez être confrontés dans l’exercice de vos fonctions ou dans la conduite de vos activités professionnelles.
Dès lors, vous pourriez aider notre pays à prendre des dispositions appropriées pour mieux faire utiliser la propriété intellectuelle afin de créer un environnement sain et un cadre cohérent, favorable à une expansion des activités socio-économiques.
Je demeure convaincu que les éminents conférenciers qui ont la charge d’animer le présent atelier feront bénéficier de leurs grandes expériences et expertises à l’ensemble des participants.
Je ne doute pas que chacun des participants à l’atelier et aux différentes discussions tirera le plus grand profit dans l’intérêt de notre pays. C’est sur cette note d’espoir que je déclare ouverts, les travaux de l’atelier national sur
« l’utilisation stratégique de la propriété intellectuelle pour le développement socio-économique du Togo ».
Je souhaite plein succès à vos travaux !

Je vous remercie.

Lu 378 fois Dernière modification le mercredi, 20 décembre 2017 21:55

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.