mardi, 12 décembre 2017 18:53

Agriculture : Le PNIASAN coutera 750 milliards FCFA à la période 2017-2026

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
le secteur agricole en lien avec les enjeux et défis de l’ouverture des marchés le secteur agricole en lien avec les enjeux et défis de l’ouverture des marchés

Le Programme national d’investissement agricole et sécurité alimentaire et nutritionnelle (PNIASAN), deuxième génération du PNIA et qui couvre la période de 2017 à 2026 pour bâtir une agriculture moderne, durable est en cours de validation depuis lundi à Lomé.

Les travaux des deux jours ont été ouverts par le Premier ministre, Komi Sélom Klassou, en présence des membres du gouvernement.

Tirant toutes les leçons de la mise en œuvre du Programme national d’investissement agricole et sécurité alimentaire (PNIASA, 2010-2015), la stratégie du PNIASAN reposera sur la mise en œuvre d’instruments visant à inciter les acteurs publics et privés à joindre les efforts pour valoriser les potentialités environnementales, économiques et sociales du Togo.

L’objectif de la mise en œuvre du PNIASAN d’un montant total de 750 milliards de francs CFA des partenaires techniques et financiers est de parvenir en 2025 à un taux en croissance du produit intérieur brut agricole (PIBA) d’au moins 10%, améliorer la balance commerciale agricole de 25%, doubler le revenu moyen des ménages agricoles, réduire la malnutrition à travers la lutte contre l’insécurité alimentaire et réduire de moitié le taux de pauvreté en milieu rural à 27%.

Et pendant ces deux (2) jours, les participants (acteurs du monde agricole à la base, des représentants des acteurs impliqués du secteur agricole et personnes ressources) vont analyser la pertinence et l’opérationnalisation des axes proposés et celles des modalités de mise en œuvre des différentes mesures proposées. Ces derniers vont aussi examiner, amender et enrichir le document PNIASAN, proposer d’autres options à entreprendre…

Pour le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique, le Colonel Ouro-Koura Agadazi, , six (6) ans après la mise en œuvre du PNIASA et considérant les nouvelles orientations, basées sur la transformation de l’agriculture, le gouvernement s’est engagé depuis 2015 avec l’appui des partenaires techniques et financiers à élaborer un nouveau cadre de référence qui prend appui sur les acquis des projets et programmes passés.

« Et ce nouveau programme, fruit d’un long processus de concertation ouvre des perspectives nouvelles pour le secteur agricole en lien avec les enjeux et défis de l’ouverture des marchés, de la croissance démographique galopante, des dérèglements climatiques, de la compétitivité, de l’emploi et de l’inclusion sociale », a-t-il indiqué.

Dans son intervention, la Représentante de la Banque africaine de développement au Togo Khadidia Diabi, a félicité le gouvernement togolais pour sa vision éclairée du développement du secteur agricole et le caractère intégré de sa politique agricole (2016-2030).

Le PNIASAN se reposera sur quatre (4) axes notamment « l’amélioration de l’organisation de l’espace agricole et des chaines de valeurs agricoles », « l’amélioration de la productivité, de la production des filières agricoles et la valorisation des produits », « l’amélioration de la résilience, l’alimentation des populations rurales et l’inclusion genre » et « l’amélioration de la gouvernance du secteur ».

J.A

Lu 452 fois Dernière modification le mardi, 12 décembre 2017 18:59

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.