vendredi, 01 décembre 2017 17:53

Yark Damehame, « Il n’est pas question de laisser les gens réaliser leur intention »

Écrit par Joseph Ahodo
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Pas question pour l'opposition de manifestater devant les locaux de l'état-major des Forces armées togolaises (FAT) à Agoè à en croire le ministre de la sécurité.

Le vœu des militants des 14 partis politiques de l’opposition de marcher devant les locaux de l'état-major des Forces armées togolaises (FAT), dans la banlieue d'Agoè ce jeudi, 2ème des trois (3) jours des manifestations a été tout simplement et purement interdit. Ces derniers ont été déviés de leur trajectoire par les forces de l’ordre et de sécurité.

Cette situation « inhabituelle » n’a pas été du goût des responsables des 14 partis politiques. Mais pour le ministre de la Sécurité et de la protection civlle, Yark Damehame, il s’agit d’une mesure de permettre « aux gens de ne pas réaliser leur intention ».

« Des gens ont des projets et il faut éviter de leur donner l’occasion de la faire. Si des gens ont osé dire qu’ils veulent coûte que coûte marcher devant l’Etat-major, c’est qu’ils ont des intentions. Nous savons que les gens n’ont pas abandonné leur projet  mais nous travaillons », a-t-il indiqué.

Pour lui, dans certains pays, les manifestants ne peuvent même pas passer devant un camp car dit-il, c’est une zone militarisée qui doit rester telle. « Nous souhaitons que nos populations qui veulent marcher, le fassent et retournent à la maison tranquillement », a-t-il précisé.

Il s’est félicité par ailleurs pour le caractère pacifique qui a prévalu à Lomé et à l’intérieur du pays et a exhorté les organisateurs à poursuivre la sensibilisation de leurs militants.

Lu 37 fois

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.