vendredi, 24 novembre 2017 21:58

Après 3 ans de sa mise en œuvre, les résultats du PRCNDGE jugés « satisfaisants »

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
le ministre Andre Johnson (au milieu) le ministre Andre Johnson (au milieu)

Lancé officiellement le 18 avril 2014, le « Projet de renforcement de capacités nationales et décentralisées de gestion de l’environnement » (PRCNDGE) a pris fin en octobre 2017.

Après 43 mois de sa mise en œuvre méthodique, qu’est-ce qui a été concrètement fait ? Directeurs régionaux, centraux, chefs de services et de projets, représentants des organisations internationales et les députés apprécient les résultats de ce projet lors d’une rencontre ouverte ce vendredi à Lomé.

La cérémonie de clôture des travaux de ce projet dont les résultats opérationnels reconnus « satisfaisants » a été présidée par le ministre de l’Environnement et des ressources forestières, André Johnson, en présence du Coordonnateur national du PRCNDGE, Paul Kodjo Kudadze.

Il ressort de façon globale que les objectifs de développement du projet dont le but était de catalyser des institutions et des acteurs centraux et décentralisés pour une mise en œuvre efficace des conventions de Rio, ont été atteints à 90% avec une consommation conséquente du budget.

« Depuis avril 2014, nous nous sommes mis ensemble autour de ce projet. Nous avions agi au renforcement du cadre institutionnel national de gestion de l’environnement à travers l’opérationnalisation de CNDD, CNCC, FNE et ANGE mises en place par la loi-cadre sur l’environnement, l’amélioration de la gouvernance décentralisée de l’environnement dans 10 préfectures pilotes dont deux par région économiques. Nous avions aussi agi pour accroitre la croissance et l’engagement du grand public à la gestion de l’environnement », a indiqué M. Kudadze.

Fall Mactar, le Représentant Adjoint du Programme des nations unies pour le développement (PNUD) au Togo a salué les résultats « extrêmement » positifs atteints par le PRCNDGE. Il a renouvelé l’engagement de son institution à accompagner le gouvernement togolais dans ce genre d’initiative pour atteindre les Objectifs du développement durable (ODD).

Si les résultats de ce projet ont été jugés « satisfaisants », il n’en demeure pas moins qu’il a connu à un moment donné de son processus des difficultés, voire des échecs.

« Il est évident que cette performance opérationnelle et fiduciaire vient consolider les efforts d’amélioration de la gouvernance environnementale que le Togo s’efforce à réaliser depuis déjà une décennie. Malheureusement, il se trouve que le double processus d’opérationnalisation du Fonds national pour l’environnement et de la Commission nationale de développement durable, conduit dans le cadre de ce projet n’a pas pu aboutir dans la période de mise en œuvre  », a regretté M. André Johnson.

L’exécution du PRCNDGE a été possible grâce au gouvernement togolais avec l’appui technique et financier du (PNUD) et le Fonds pour l’environnement mondial (FEM).

J.A

Lu 109 fois Dernière modification le vendredi, 24 novembre 2017 22:03

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.