lundi, 13 novembre 2017 14:39

Peter Afododan : « Sauver la jeunesse africaine par les jeunes eux même »

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Peter Afododan, Directeur Afrique du Mouvement Panafricain des Leaders (MPL), Peter Afododan, Directeur Afrique du Mouvement Panafricain des Leaders (MPL),

Le Togo a la chance de présider le bureau directeur Afrique du Mouvement Panafricain des Leaders (MPL), en la personne de Peter Afododan. L’Afrique compte 65% des jeunes de sa population qui sont confrontés aux problèmes de chômages, de sous-emplois, de l’immigration, de vols, de drogue, bref toutes les calamités sociales. Que peuvent attendre les 250 millions de jeunes du continent du Mouvement Panafricain des Leaders ? « Le MPL sera aux côtés des pouvoirs publics pour que la voix de la jeunesse soit plus entendue et pour que les pouvoirs publics impliquent plus la jeunesse dans les projets les concernant », a indiqué Peter Afododan, lors du premier forum panafricain tenu en Guinée en octobre dernier.

Eco-Dev : Votre mouvement est encore méconnu du grand public, veuillez éclairer nos lanternes sur les principaux objectifs de sa création

Peter Afododan : Le Mouvement Panafricain des Leaders (MPL) est un mouvement d’envergure internationale, créé le 14 février 2017 à Dakar par les jeunes leaders africains, ressortissant de plus d’une vingtaine de pays africains. Conscients du rôle fondamental que doivent jouer les jeunes leaders africains pour la réalisation des nobles objectifs des pères fondateurs de l’UA, le MPL s’est donné pour mission de mobiliser toute la jeunesse africaine en vue de la réalisation de la vision 2063 de l’Union Africaine. Pour réaliser cette mission, le MPL s’est fixé comme principaux objectifs de promouvoir l’intégration africaine, mobiliser tous les africains en vue du triomphe de la pensée panafricaniste revêtue de la démocratie et des idées de liberté, de justice sociale, d’égalité de droit, de tolérance, de défense des intérêts à la fois des individus et des masses, développer au sein des jeunes africains le sens du travail bien fait, de la probité, de la dignité, le sentiment panafricaniste, celui de la solidarité et de la discipline, d’étudier et de proposer la mise en place de mesures de développement économique les plus appropriées pour le progrès harmonieux des différentes régions du continent et la coopération internationale, s’engager en faveur de la paix et d’un développement durable sur le continent, promouvoir la tolérance et le dialogue entre les acteurs politiques d’une part et d’autre part entre eux et les citoyens. Rappelons qu’à ce jour, le MPL est présent dans plus de vingt pays à travers des bureaux fédéraux.

Quels sont vos projets en faveur de la jeunesse africaine dont vous défendez les intérêts ?

La jeunesse africaine est une chance pour le continent et c’est pourquoi, il est fondamental que cette jeunesse soit au centre de tout projet. Elle est porteuse d’espoir pour le continent en raison de sa disponibilité. Les projets de MPL en faveur de la jeunesse africaine, sont des projets de paix, d’engagement citoyen à travers des formations sur le leadership transformationnel, organisationnel et fonctionnel. Nous avons de divers projets destinés à contribuer à l’épanouissement de la jeunesse africaine. Comme dans tous les pays du monde, le premier problème de la jeunesse africaine demeure le chômage et le sous-emploi. Tout projet doit avoir comme objectif principal la lutte contre ce fléau. C’est ainsi que les projets de MPL s’inscrivent dans cette dynamique. Je peux vous citer par exemple notre projet d’entrepreneuriat agricole en faveur de la jeunesse africaine, MPL AGRI, qui vise à avoir dix mille jeunes entrepreneurs agricoles en Afrique d’ici 2025. Nous sommes actuellement aussi en discussion   avec nos différents bureaux fédéraux et partenaires techniques pour finaliser notre projet des centres de volontariat et de renforcement de capacité des jeunes diplômés, pour permettre aux membres de notre réseau d’avoir une première expérience professionnelle à travers le volontariat dirigé en faveur des actions promouvant l’intégration africaine. Pour finir, permettez-moi de vous citer aussi un de nos projets phare dénommé « Africa, the best continent » qui est un projet contribuant à la lutte contre l’immigration clandestine des jeunes africains. Ce projet vise à identifier, à sensibiliser, à orienter et à accompagner socialement et professionnellement les potentiels candidats à l’immigration clandestine. C’est l’occasion de lancer un appel à tous les partenaires techniques et financiers mais à toutes ces bonnes volontés d’accompagner la jeunesse africaine à travers le MPL.

Que peut-on attendre du forum panafricain des leaders tenu en Guinée en octobre dernier ?

Le forum panafricain des leaders tenu à Kindia en République de Guinée du 23 au 27 octobre 2017 sous la présidence de Son Excellence Professeur Alpha CONDE, Président de la République de Guinée et Président en exercice de l’UA, a réuni des jeunes leaders venus de 11 pays africains pour réfléchir sur les enjeux et les défis du dividende démographique en Afrique pour un développement durable. Il faut préciser qu’il s’agit de jeunes leaders de diverses horizons et branches, soucieux de l’avenir et du devenir de l’Afrique. Plusieurs sous thématiques telles que l’immigration clandestine, le terrorisme, la question de la monnaie unique africaine, le rôle de la jeunesse dans l’intégration africaine, l’entrepreneuriat agricole, les changements climatiques et autres, ont été abordées durant ce forum. Des recommandations ont été issues de nos travaux et la mise en application de ces recommandations va contribuer énormément à l’épanouissement de la jeunesse africaine et à l’effectivité de l’intégration africaine. Nous ne devons pas perdre de vue que le développement de l’Afrique passe par son intégration totale. Nous sommes heureux de vous annoncer que le Président de l’Union Africaine, Son Excellence Professeur Alpha CONDE, s’est engagé pour la mise en application de ces recommandations pour le bonheur de la jeunesse africaine et c’est d’ailleurs l’occasion pour nous de lui adresser nos sincères et vifs remerciements pour avoir cru en nous et pour avoir soutenu notre initiative avec énergie.

Comment allez-vous jouer votre partition auprès des autorités africaines pour faire attendre la voix de la jeunesse ?

Le MPL sera aux côtés des pouvoirs publics pour que la voix de la jeunesse soit plus entendue et pour que les pouvoirs publics impliquent plus la jeunesse dans les projets les concernant. Les questions de la jeunesse doivent être traitées par les jeunes eux même, bien sûr sous le contrôle des seniors. La jeunesse doit prendre son destin en main et elle a d’ailleurs décidé d’écrire une nouvelle page de l’histoire de l’Afrique. Le rôle de MPL aux côtés des pouvoirs publics, consiste à faire des plaidoyers pour que ces derniers puissent donner cette chance à la jeunesse africaine. Il n’est plus question que la jeunesse africaine soit manipulée pour être au solde des réseaux obscurs qui ne cherchent qu’à diviser l’Afrique à travers des déstabilisations politiques pour s’accaparer des richesses du continent.

La jeunesse a-t-elle un lendemain assuré avec le MPL ?

Le grand bénéficiaire de la réalisation de l’agenda 2063 de l’UA reste la jeunesse africaine. La vision 2063 est la suivante « une Afrique intégrée, prospère et pacifique, dirigée par ses propres citoyens, et représentant une force dynamique sur la scène internationale ». Le MPL qui inscrit ses actions dans la dynamique de la vision 2063 ne peut qu’affirmer avec énergie que la jeunesse africaine a de l’avenir avec lui. C’est le moment plus que jamais, pour la jeunesse africaine de venir se fondre dans ce creuset, MPL, pour qu’ensemble nous puissions être une force dynamique pour les intérêts de l’Afrique car rien de grand ne peut être fait en étant seul et en agissant seul. Pour finir, permettez-moi de placer un mot par rapport à la crise politique que traverse mon pays depuis quelques mois. Je crois fondamentalement que, c’est seul le dialogue franc et sincère, sans aucune condition préalable, qui va déboucher sur l’opérationnalisation des réformes constitutionnelles et institutionnelles, reste la seule voie sage pour faire sortir notre pays de cette situation difficile. Je suis heureux que le gouvernement et l’opposition soient disponibles pour ce dialogue. Il faut juste que l’initiative soit prise soit par le pouvoir ou soit par la communauté internationale sous les auspices de l’Union africaine car nous croyons fondamentalement que les problèmes africains doivent être réglés par les africains eux même. La solution à la crise togolaise peut venir de l’Union Africaine. Nous condamnons toutes formes de violences, d’où qu’elles viennent. La violence n’amène qu’à l’impasse et qu’au désarroi. Aucune solution ne peut être obtenue avec ou dans la violence. Le dialogue, le dialogue et encore le dialogue peut nous aider à résoudre définitivement la crise politique togolaise pour nous permettre de nous consacrer au développement national. Pour conclure, je dirais qu’il est important que les autorités togolaises écoutent cette jeunesse qui ne crie pas haut et fort dans les rues mais qui à travers des initiatives honorent le Togo à l’international. Il faut accompagner et soutenir cette jeunesse laborieuse qui ne ménage aucun effort pour faire rayonner l’image du Togo au plan international. Le Togo a la chance aujourd’hui de présider le bureau directeur Afrique du Mouvement Panafricain des Leaders MPL, à travers ma personne. J’ai besoin fortement du soutien de mon pays et de la CEDEAO et je suis heureux que depuis juin 2017 c’est le chef de l’Etat togolais qui est le Président en exercice de la CEDEAO. D’ailleurs la synthèse du rapport et les recommandations du premier forum panafricain des leaders, lui seront adressés avec un souhait que le MPL soit impliqué dans les actions et projets allant dans le sens de la réalisation de ces recommandations pour le bonheur de la jeunesse africaine en général et togolaise en particulier.

Propos recueillis par GADAH Joseph.

Lu 803 fois Dernière modification le dimanche, 03 décembre 2017 18:31

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.