lundi, 06 novembre 2017 21:45

Economie bleue : La pêche illicite au Togo et au Bénin se réglemente

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Photo de famille Photo de famille

Le secteur de la pêche est confronté aux activités de pêche illicite inquiétantes dans certaines zones de la côte africaine, notamment dans le Golfe de Guinée.

La Direction de la coopération de sécurité et de défense (DCSD) de France en collaboration avec le Togo et le Benin renforce le niveau de connaissances de leurs agents chargés de la gestion des ressources halieutiques. La formation s'inscrit dans le cadre stratégique de développement de l'économie bleue.

En raison de la pêche illégale, non réglementée et non déclarée, dite pêche INN, de 2010 à 2016, la Mauritanie, le Sénégal, la Gambie, la Guinée-Bissau, la Guinée, la Sierra Leone, le Togo et le Bénin ont perdu environ 2,3 milliards de dollars par an en chiffre d'affaires.

« La mission améliorera les compétences des agents responsables de la police des pêches, des inspecteurs de l'administration du domaine, des marins de la marine nationale ou de toutes autre administration ayant des moyens en et habileté, au contrôlé des pêches, de la capture à la commercialisation, sous toutes ses formes », a indiqué Eric Mostert, expert en la matière.

"Il s’agit d’une véritable criminalité maritime qui constitue une menace pour nos pêcheurs et nos économies locales", a martelé Ouro-Koura Adagazi, le ministre togolais en charge de l’Agriculture.

La Commission sous-régionale des pêches (Csrp) avait appelé, les sept pays membres (Sénégal, Mauritanie, Guinée-Bissau, Guinée, Sierra-Léone, Gambie, Cap-Vert) à investir davantage pour l’acquisition de matériels performants de surveillance et de contrôle afin de lutter contre la pêche illicite, non réglementée (Inn). Une pratique qui coûte annuellement près de 170 milliards de francs Cfa aux pays concernés.

Lu 488 fois Dernière modification le mercredi, 08 novembre 2017 16:59

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.