mercredi, 04 octobre 2017 21:22

Politique : La Cédéao, l’UA et Unowas appellent le peuple togolais au référendum Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Marcel de-Souza président de la Commission de la Cedeao Marcel de-Souza président de la Commission de la Cedeao

La situation politique au Togo préoccupe les organisations de la sous-région de l’Afrique de l’Ouest. En attendant la venue de la représentante de la secrétaire de la Francophonie le 10 octobre prochain pour une médiation entre les acteurs politiques, dans un communiqué conjoint, la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), l'Union africaine (UA) et le Bureau des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel (Unowas) ont exhorté le gouvernement togolais « à fixer une date pour l’organisation du référendum sur le projet de loi constitutionnelle » et encouragent « l’opposition à saisir cette occasion pour faire avancer les réformes constitutionnelles ».

 

C'est ce qui ressort d'un communiqué publié ce mercredi.

L’opposition refuse de voter le projet portant modification de la constitution qui fixe la limitation du mandant présidentiel et le scrutin à deux tours au Togo pourtant prôné par l’Accord Politique Global (APG) signé depuis 2006 entre les acteurs politiques.

Communiqué conjoint CEDEAO – Union africaine – Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel

La Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union africaine (UA) et le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) suivent de près l’évolution de la situation socio-politique en République Togolaise.

Les trois organisations prennent acte en particulier de l’adoption du projet de loi constitutionnelle visant à modifier les articles pertinents de la Constitution togolaise. Elles observent que c’est une étape importante pour mettre le Togo en conformité avec les normes démocratiques reflétant les meilleures pratiques en Afrique de l’Ouest.

Elles appellent le gouvernement à fixer une date pour l’organisation du référendum sur le projet de loi constitutionnelle.

Elles encouragent l’opposition à saisir cette occasion pour faire avancer les réformes constitutionnelles.

La CEDEAO, l’UA et l’UNOWAS font appel à tous les acteurs politiques togolais pour poursuivre le dialogue sur cette question importante de manière pacifique, conformément aux aspirations légitimes du peuple togolais.

Les trois organisations demandent à tous les acteurs de faire preuve de retenue afin de préserver la paix et la cohésion dans le pays car le Togo est leur patrimoine commun.

Lu 208 fois Dernière modification le mercredi, 04 octobre 2017 22:16

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.