vendredi, 22 septembre 2017 18:52

72e AG de l'ONU:Selom Klassou a parlé du projet de loi portant sur les articles 52, 59 et 60 Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Le Premier ministre klassou selom à la tribune des Nations unies Le Premier ministre klassou selom à la tribune des Nations unies

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Komi Selom Klassou, représentant personnel du Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé à New York, a présenté en plénière de la 72eAssemblée générale des Nations Unies le 21 septembre 2017, la déclaration de politique générale du Togo en rapport avec le thème retenu cette année : « Priorité à l’être humain : paix et vie décente pour tous sur une planète préservée ».


Ce thème « remet au cœur des débats la question de la sécurité humaine qui englobe aussi bien les impératifs de paix, de développement, d’accès à des soins de qualité et à un environnement sain que ceux de sécurité alimentaire, d’emplois, surtout pour les jeunes ». Aussi, cadre-t-il avec les objectifs de « la mise en œuvre de l'Accord de Paris sur le climat, l’Agenda de développement 2030 et le Plan d'action d'Addis-Abeba sur le financement du développement, que nous avons ensemble adoptés », a affirmé le Premier ministre Klassou.

 

Le Togo, pour sa part, s’apprête à adopter avant la fin de l’année son Plan National de Développement (PND) pour remplacer, sur la période (2018-2022), la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi. Toutefois, notre pays entreprend déjà dans le cadre du Programme d'Urgence de Développement Communautaire (PUDC) des actions prioritaires concernant « l’accès à l’eau potable, l’accès à l’énergie, l’entreprenariat rural et l’agrobusiness, la productivité et la création de richesses, l’emploi et l’autonomisation des femmes et des jeunes, la protection sociale ». Sur ce dernier point, le gouvernement a décidé de mettre en place d’un système de couverture sociale et médicale en faveur des écoliers et des élèves, une mesure qui s’ajoute à celle de la gratuité de l’école décidée en 2008 et l’extension progressive des cantines scolaires à l’ensemble des élèves de l’école publique, a souligné le Premier ministre.


Se référant à l’actualité nationale, le Premier ministre a estimé que « le développement harmonieux et durable du Togo ne peut se faire sans la paix, la cohésion sociale, la consolidation de la démocratie et de l'Etat de droit ». Aussi, a-t-il expliqué à l’assistance le processus de réformes constitutionnelles en cours dans notre pays concernant le projet de loi portant sur les articles 52, 59 et 60 de la Constitution du 14 octobre 1992, relatifs notamment à la limitation des mandats : un mandat de cinq (05) ans renouvelable une seule fois pour les députés et le Président de la République et au mode de scrutin à savoir, un scrutin uninominal majoritaire à deux (02) tours.


Le chef du gouvernement a aussi rappelé les défis liés aux menaces que constituent le réchauffement climatique, la résurgence de nouveaux défis sécuritaires, allant de l’insécurité maritime au terrorisme et la crise migratoire, appelant ainsi à des solutions idoines.


Pour faire face à ces défis qui ont un impact réel sur le développement de l’Afrique, le Premier ministre a estimé que l’un des impératifs reste la transformation économique du continent en s’appuyant notamment sur la dynamique des différentes Communautés Economiques Régionales (CER). Le Premier ministre a relayé, à cet effet, l’engagement du Chef de l’Etat, en sa qualité de Président en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), « à œuvrer et à poursuivre les efforts, avec mes pairs, afin de faire de notre espace communautaire, une CEDEAO des peuples, conformément aux objectifs de notre Organisation ».
Le débat général annuel de l’assemblée générale des Nations Unies s’est ouvert le mardi 19 septembre 2017 au siège de l’organisation à New York. Cette rencontre périodique représente une occasion pour les chefs d’Etats et de gouvernement de se réunir au siège de l’ONU pour débattre de questions d’ordre mondial. Au coup d'envoi du débat général de l'Assemblée Générale des Nations Unies les chefs d’états et de gouvernement du monde entier se relayent au podium de l’organisation pour présenter leur vision de l’état du monde et de leur pays respectif. Les déclarations des chefs d’État et de gouvernement sont reçues entre le 19 et le 25 septembre 2017.


L’assemblée a inscrit 165 points à son ordre du jour, répartis entre sa plénière et ses six grandes commissions. La plénière et les grandes commissions fermeront leurs portes au plus tard le 11 décembre 2017 ; la session elle-même devant se terminer le 17 septembre 2018.
Le Premier ministre avait à ses côtés le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de l'Intégration africaine Robert Dussey.

DIRECTION DE LA COMMUNICATION DE LA PRIMATURE

Lu 105 fois Dernière modification le vendredi, 22 septembre 2017 20:37

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.