mercredi, 20 septembre 2017 18:41

Politique:Folly Bazy Katari : "Ce que le peuple a demandé, nous l’avons fait!" Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
les militants du parti UNIR dans les rues de Lomé les militants du parti UNIR dans les rues de Lomé

« Le peuple a demandé la limitation du mandat présidentiel et le scrutin uninominal à deux (2) tours, les députés de l’Union pour la République (UNIR) l’ont voté mardi 19 septembre dernier. Ceci traduit notre volonté d’aller au bout des réformes tant souhaitées par le peuple togolais ».

C’est ce qu’a déclaré en substance le 2ème Vice-président dudit parti, Folly Bazy Katari à la fin de la marche de soutien à leur Président et Président de la République, Faure Gnassingbé ce mercredi à Lomé.

Militants et sympathisants à la tête desquels les ténors du parti, tous vêtus du blanc et bleu à l’effigie de leur parti, ont réaffirmé leur gratitude au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé d’avoir mise en œuvre les profondes aspirations du peuple, celles de limiter les mandats présidentielles et parlementaires, introduire le scrutin majoritaire à deux tours pour l’élection présidentielle. La marche a débuté à la plage de Lomé pour chuter au quartier Cassablanca, en face du Grand Collège « Le Plateau ».

« C’est l’occasion de prendre à témoin le peuple et la communauté internationale sur les enjeux politiciens des leaders de l’opposition et la guerre de leadership qui les préoccupe au détriment du bien-être du peuple. Ces comportements mettent à nu les objectifs jusque-là inavoués de retarder l’aboutissement heureux et rapide des réformes », indique la déclaration liminaire.

Les actes des leaders d’opposition poursuivent-ils montrent à suffisance que leur objectif n’est nullement les réformes institutionnelles et institutionnelles, mais plutôt le renversement des institutions de la République méprisant les efforts consentis depuis des années par Faure Gnassingbé pour faire revenir la paix au Togo et retrouver les sentiers de la croissance économique.

Les responsables du parti présidentiel disent désapprouver les manœuvres machiavéliques de l’opposition et réaffirmer leur soutien au processus de révision constitutionnelle engagée par Faure Gnassingbé et son gouvernement.

En rappel, ce même mercredi, la coalition de l’opposition a fait descendre ses militants dans les rues de Lomé et à l’intérieur du pays pour dit-elle exiger le retour à la constitution de 1992 et le vote des Togolais à l’étranger. Quant à UNIR, il réclame le respect de la Constitution et le retour à la constitution du 14 octobre 1992. Les manifestations que ce soit dans le camp de l’opposition ou du parti présidentiel, prennent fin ce jeudi.

Lu 144 fois

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.