jeudi, 14 septembre 2017 11:29

Manifestations au Togo : C’est ton pied mon pied entre militants d’opposition et ceux de UNIR

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
les militants du parti UNIR dans les rues de Lomé les militants du parti UNIR dans les rues de Lomé

Au moment où les militants de la coalition politique de l’opposition seront dans les rues les 20 et 21 septembre prochains pour réclamer le retour à la constitution de 1992, le vote de la diaspora et autres, ceux de l’Union pour la République (UNIR), parti présidentiel y seront également. Ces derniers vont, quant à eux exprimer leur soutien à leur Président Faure Gnassingbé pour sa politique de paix, d’unité nationale et de développement inclusif.

Ces deux (2) jours de marche au soutien au premier responsable de UNIR et Président de la République, Faure Gnassingbé comme se fut le cas des 6 et 7 septembre derniers, ont pour un seul objectif, préserver le climat de paix au Togo.

« Depuis les événements du 19 août dernier, l’on assiste à une vague de discours outrageants, des appels à la haine, à l’intolérance et à la révolte. Et surtout des appels à la démission du président de la République, Faure Gnassingbé. Face à cette situation, les militantes et militants de l’Union pour la République n’entendent pas rester insensibles, ni inactifs. C’est pour cela qu’ils seront dans les rues de Lomé, dans un esprit pacifique pour réaffirmer leur conviction et exprimer leur profond attachement aux valeurs républicaines », indique un responsable du parti UNIR.

La coalition politique de l’opposition comprend le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP2015) ayant en sein cinq (5) partis, le Groupe des six, le Parti national panafricain (PNP), le Comité d’action pour le renouveau (CAR), Santé du peuple, le Nouvel engagement togolais (NET).

Les quatorze (14) partis regroupés dans cette nouvelle coalition exigent le retour de la Constitution du 14 octobre 1992, l’effectivité du vote de la diaspora togolaise, la libération des manifestants arrêtés lors des manifestations des 19 et 20 août derniers. Le camp présidentiel apport son soutien au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé et le respect des Institution de la République.

A la veille des manifestations des 6 et 7 septembre derniers de l’opposition, le gouvernement réuni en Conseil des ministres a adopté un avant-projet de loi sur les réformes politiques par la révision de trois (3) articles du 14 octobre 1992 notamment celles de 52, 59 et 60, portant limitation du mandat présidentiel et le mode de scrutin à deux (2) tours.

Ce projet de loi transmis à l’Assemblée nationale, fera objet d’étude ce vendredi par les Présidents de la commission des lois. Vivement que le consensus prévale entre la majorité parlementaire et les députés de l’opposition pour préserver le climat de paix et de sérénité indispensable pour permettre d’intensifier les efforts visant à répondre aux aspirations des populations en matière d’amélioration de leur condition de vie.

J.A

Lu 1071 fois Dernière modification le mercredi, 20 septembre 2017 16:14

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.