mercredi, 13 septembre 2017 20:53

Inclusion financière : Atteindre 2 millions des togolais en 2018 Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Inclusion financière Inclusion financière

Le besoin d’insuffler une inclusion forte à la dynamique engagée et d’apporter une réponse plus complète, plus globale et institutionnelle à la problématique de l’exclusion, a conduit à la création du Fonds national de la finance inclusive (FNFI). Ce fonds relève d’une forte volonté politique affichée par le gouvernement togolais devra permettre de faire un bond qualitatif dans le processus d’un développement plus inclusif et durable.

En vue de redynamiser le secteur et atteindre l’objectif assigné, le portefeuille a changé de main et est depuis le 12 septembre, à la charge de Mazamaesso Assih nommée Secrétaire d’Etat auprès du président de la République chargée de la Finance inclusive et du secteur informel.

Elle occupait jusqu’à présent les fonctions de responsable de la cellule assurance  du FNFI.

Ce Fonds a été lancé par le gouvernement en 2014 au profit des plus pauvres, les femmes, les jeunes qui étaient exclus des services financiers.

Il a déjà permis à plus de 700.000 personnes bénéficiaires d’avoir une activité génératrice de revenus dans les domaines de l’agriculture, de l’artisanat et de petits commerce. L’objectif du gouvernement est d’arriver à atteindre 2 millions de personnes en 2018.

60% de la population togolaise ont accès aux services financiers et environ 27% des Togolais ont accès au crédit. C’est ce qu’avaient révélé les résultats de la première enquête Consommateur FinScope Togo en 2016.

Au Togo, l’inclusion financière bénéficie de l’appui de la BOAD, de la BAD, de UNDP/UNCDF et de l’Union européenne.

Lu 228 fois Dernière modification le mercredi, 13 septembre 2017 22:00

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.