mardi, 29 août 2017 18:08

Politique : UNIR veut faire les réformes politiques, institutionnelles et constitutionnelles dans le respect des règles démocratiques Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
les militants du parti UNIR dans les rues de Lomé les militants du parti UNIR dans les rues de Lomé

«Nous tenons à réaffirmer les valeurs de dialogue, de fraternité, de paix, d’union et de cohésion nationale. Elles constituent les fondements de notre parti pour bâtir une société prospère. S’agissant plus particulièrement des réformes politiques, institutionnelles et constitutionnelles, UNIR exhorte tous les acteurs à agir de manière responsable pour favoriser leur mise en œuvre dans le respect des règles démocratiques », a déclaré Georges Aïdam, le premier vice-président du parti au pouvoir Union pour la République (UNIR) à la fin de la grande « marche de la paix » ayant mobilisé des milliers de militants et militantes et sympathisants dans les rues de Lomé ce mardi.

Même son de cloche à en croire Guy Lorenzo, cadre du parti et actuel ministre de la Communication « UNIR veut aussi des réformes, mais pas des réformes dans la violence », a-t-il indiqué.

Au cours de cette marche,  on retrouve, le Premier ministre Klassou Sélom, Drama Damani, le président de l’Assemblée Nationale, des ministres du gouvernement…

A la fin de la marche, une déclaration a été lue dont voici la teneur :

 

DECLARATION DU PARTI UNIR SUR LES GRANDS ENJEUX DE L’HEURE

Depuis quelques jours, le Togo notre pays est confronté à une agitation et des manœuvres malsaines, suite aux manifestations du 19 août 2017 initiées par un parti politique. Ces manifestations, organisées au mépris de la loi sur la liberté de réunion et de manifestations pacifiques publiques, se sont traduites par de graves violences et exactions ainsi que des dérapages qui ont occasionné le décès de deux personnes, de nombreux blessés et d’importants dégâts matériels. A la suite de ces tristes événements, nous assistons à une vague de discours outrageants, des appels à la haine, à l’intolérance et à la révolte. Face à cette situation, notre parti, l’Union pour la République (UNIR), ne pouvait rester et ne restera jamais ni insensible ni inactif. C’est pour cette raison que nous nous sommes retrouvés ce matin, dans un esprit pacifique et la ferveur, pour réaffirmer nos convictions et exprimer notre profond attachement aux valeurs républicaines.


A travers cette mobilisation massive, nous tenons aussi à afficher notre adhésion sans équivoque aux idéaux et principes de la démocratie et de l’Etat de droit, et notre soutien constant aux institutions qui les incarnent. Une fois encore, le parti UNIR condamne les violences survenues lors des manifestations du 19 août 2017 et déplore les destructions et dégradations causées aux biens publics et privés. Nous réitérons nos sincères condoléances aux familles éplorées et souhaitons à nouveau une rapide guérison aux blessés dénombrés aussi bien dans les rangs des manifestants que des forces de sécurité.


De même, nous saisissons cette occasion pour dire notre totale désapprobation et notre rejet des actes d’incivisme, de vandalisme et de violence sous toutes leurs formes, et nous lançons une fois de plus, un appel solennel à la classe politique et à l’ensemble de nos concitoyens, à proscrire l’intolérance, le repli identitaire, les incitations à la haine et à la division. Certains actes et agissements que nous dénonçons aujourd’hui, ne sont pas sans rappeler les évènements douloureux des années 1990 dont notre pays a subi durement les effets néfastes sur tous les plans.
C’est justement pour conjurer les antagonismes et les clivages qui n’ont cessé de mettre à mal l’unité et la cohésion nationale et de freiner la société togolaise dans sa volonté de vivre ensemble et son élan de développement inclusif que le parti UNIR a été créé.


Au regard des derniers évènements, nous tenons à réaffirmer les valeurs de dialogue, fraternité, de solidarité, de paix, d’union et de cohésion, qui constituent les fondements de notre parti et que nous nous évertuons à promouvoir au sein de la société togolaise. C’est également pour sauvegarder ces valeurs et fédérer toutes les énergies créatrices, que le Chef de l’Etat, Président de notre parti, a engagé une politique d’ouverture, d’apaisement et de réconciliation nationale.


Par ailleurs, dans un monde en proie au terrorisme et aux menaces de tous genres, entrainant la faillite des Etats et la dislocation des sociétés, nous devons, plus que jamais, préserver le climat de paix, de sécurité et de stabilité dont notre pays jouit si heureusement, et éviter de fragiliser le tissu social en l’exposant à l’intégrisme, au fanatisme et à la culture du repli identitaire.
Ces dernières années, notre pays a enregistré d’importants progrès sur les plans du développement économique et social, et de l’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens.


Dans tous les secteurs, des efforts considérables ont été engagés. Entre autres illustrations concrètes de ces progrès, on peut citer : la relance de l’agriculture, les grands travaux de construction et de modernisation des infrastructures routières, portuaires et aéroportuaires, les investissements dans l’électrification en milieu rural, le développement de la finance inclusive, l’amélioration des services sociaux de base, la promotion de l’employabilité des jeunes, etc.
Sur le plan diplomatique, notre pays a retrouvé sa crédibilité et son rayonnement et c’est avec fierté qu’il apporte une contribution remarquable dans le cadre des missions de maintien de la paix et de la sécurité sous l’égide des organisations panafricaines et des Nations Unies.

C’est le lieu pour nous de saluer la contribution de tous les acteurs à ces résultats, notamment nos compatriotes vivant à l’étranger. Dans ce contexte, UNIR encourage le Gouvernement à renforcer toutes les initiatives visant à assurer une implication plus forte de la diaspora à la gestion des affaires publiques de manière responsable et soutenue.


Malgré les résultats déjà obtenus, nous sommes conscients que de nombreux défis demeurent et du chemin reste à parcourir afin de répondre pleinement aux attentes légitimes de nos concitoyens. C’est dans cette logique que le Président de la République a mis l’accent sur les réformes structurelles et placé son mandat actuel sous le signe du social. Pour atteindre pleinement les résultats escomptés de ce mandat, nous devons absolument sauvegarder les acquis déjà obtenus.


En ce qui concerne les réformes d’une manière générale, d’importants efforts ont été consentis comme en témoignent la recomposition de la Cour Constitutionnelle, de la HAAC et de la CNDH, la révision du cadre électoral et l’instauration de la carte d’électeur biométrique depuis 2007 pour renforcer la transparence et la crédibilité des scrutins électoraux, la refondation de l’armée et des forces de sécurité, la réforme de la justice et l’amélioration de la situation des droits de l’homme et des libertés publiques, l’instauration du statut de l’opposition, le financement public des campagnes électorales en plus du financement public des partis politiques, l’instauration de la parité homme/femme dans l’accès aux fonctions électives, etc. S’agissant plus particulièrement des réformes politiques, institutionnelles et constitutionnelles, UNIR exhorte tous les acteurs à agir de manière responsable pour favoriser leur mise en œuvre dans le respect des règles démocratiques.


Enfin, UNIR lance un appel à ses membres et sympathisants ainsi qu’aux togolaises et togolais épris de paix à ne céder à aucune intimidation et provocation et à demeurer vigilants et mobilisés afin de faire échec à toutes les manœuvres et velléité qui sont de nature à porter atteinte aux institutions démocratiques ou à remettre en cause l’Etat de droit ainsi l’unité et la cohésion du peuple. Dans cette optique, une vaste campagne de sensibilisation et d’actions sera engagée sur toute l’étendue du territoire national, selon le programme et le calendrier qui seront communiqués incessamment.

Fait à Lomé, le 29 août 2017
UNION POUR LA REPUBLIQUE - UNIR

Lu 164 fois Dernière modification le mardi, 29 août 2017 18:29

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.