mercredi, 16 août 2017 21:19

BAD : Le miracle du financement en Afrique en 50 ans d’existence ! Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
BAD BAD

En 50 ans d’existence, la Banque Africaine de Développement (BAD) a financé plus de 450 projets de transport, changeant le quotidien de près de 450 millions de personnes à travers l’Afrique.

Routes, ports, aéroports, voies ferrées, ces projets sont rassemblés sur une carte publiée à l’occasion du cinquantenaire du premier projet financé par la Banque, en 1967, des voies routières au Kenya. Au total, la Banque a prêté et donné plus de 30 milliards de dollars EU pour améliorer les systèmes de transport en Afrique. Premiers bénéficiaires des financements liés au transport au fil de ces 50 ans, le Maroc et la Tunisie ont reçu respectivement 2,7 milliards et 2 milliards de dollars EU. Les financements alloués aux projets du secteur des transports dépassent ainsi le milliard de dollars au Kenya, en Tanzanie et en Ethiopie.

L’Afrique de l’Ouest vient ensuite, avec, notamment, comme locomotive la Côte d’Ivoire, qui a bénéficié récemment de mégaprojets de transport urbain. Au total, ce sont plus de 40 000km de routes qui ont été bitumées via des financements de la Banque, soit quatre fois la distance séparant Tunis, capitale la plus au nord du continent, à la ville du Cap, à l’extrême Sud. Les ports africains ont également fait l’objet de nombreux financements.

Points d’entrée du commerce international, ils constituent des éléments importants pour la compétitivité économique des pays Africains. 16 d’entre eux ont été créés, agrandis ou modernisés à travers de financements accordés par la BAD, notamment en Afrique de l’Ouest : Cotonou (1979), Banjul (1982), Conakry (1983). Dakar (2009), Lomé (2011). C’est aussi, en partie, par ces ports que passe le commerce des pays enclavés tels que le Mali, le Burkina Faso et le Niger. L’institution a également soutenu des chantiers navals (Cape Vert, Cameroun, Burundi).

Il a été constaté le développement du réseau ferroviaire bien avancé en Afrique australe et de l’Afrique du Nord. Enfin, dans le domaine du secteur aérien, la Banque a soutenu les investissements réalisés dans une trentaine d’aéroports à travers le continent. Dans des pays vastes comme le Nigéria ou la République Démocratique du Congo, le Cap Vert ou les Seychelles.

Lu 35519 fois Dernière modification le mercredi, 16 août 2017 21:43

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.