jeudi, 03 août 2017 22:28

Environnement : Restaurer les terres dégradées au Togo Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
vue d'un terrain restauré vue d'un terrain restauré

Le Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières réfléchit sur les cibles de Neutralité en matière de Dégradation des Terres (NDT) au Togo.

 

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du Programme de Définition des Cibles nationales sur la Neutralité en matière de Dégradation des Terres (PDC/NDT) lancé par le Togo le 24 Mars dernier à Lomé.

Le programme vise  essentiellement la gestion durable des terres.

Il s’agit de faire le bilan de ce programme depuis son lancement, examiné et adopté le document proposé par des experts sur la gestion des terres au Togo.

Selon ce document 23500 hectares des terres sont dégradées chaque année au Togo, entre 2000 et 2010. Ce qui représente 4,14 % des terres sur le plan national. Le document devrait permettre au Togo de mener des actions pour réduire et restaurer les terres dégradées.

Le Dr. Kossi ADJONOU, enseignant chercheur à l’Université de Lomé, expert national du PDC/NDT,  estime que ces cibles constituent les différents objectifs à atteindre d’ici 2030. Elles sont liées à la protection des terres et en rapport avec l’objectif 15 des ODD.

Selon le Secrétaire Général, M. Sama Boundjouw,  La validation des cibles et leurs mesures devraient constituer des lignes directives pour tout acteur impliqué dans la lutte contre la dégradation des terres au Togo dans les 12 prochaines années.

L’évaluation en vue de la définition des Cibles nationales sur la dégradation des Terres au Togo s’est faite à travers trois indicateurs : l’occupation des terres, la productivité nette, et le stockage de Carbonne.

Lu 330 fois Dernière modification le jeudi, 03 août 2017 22:33

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.