mardi, 21 février 2017 09:04

Rapport annuel 2016 du NEPAD : Faut-il accélérer la mise en œuvre de l’Agenda 2063 Spécial

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)
NEPAD NEPAD

L’Agence du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) a publié ce jour son rapport annuel pour l’année 2016. Le document présente les avancées réalisées en 2016 pour chacun des quatre programmes du NEPAD : « Gouvernance des ressources naturelles et de la sécurité alimentaire », « Compétences et Emplois des jeunes », « Intégration régionale, Infrastructures et Commerce » et « Industrialisation, Science, Technologie et Innovation ».

L’année 2016 a notamment donné lieu à une restructuration de l’Agence, passée d’une organisation autour de six programmes à une action resserrée sur les quatre axes décrits ci-dessus. La simplification des champs d’intervention de l’agence est réalisée dans un double souci d’efficacité opérationnelle et de bonne compréhension des chantiers entrepris par le NEPAD dans sa mission de transformation de l’Afrique.

« En quelques années, le NEPAD a été transformé en une Agence de planification et de coordination à même de piloter des projets concrets. Nous avons posé les fondations et les résultats sont désormais perceptibles au plus proche des populations. Le NEPAD est en ordre de marche pour mener à bien et étendre ses missions », a commenté Ibrahim Assane Mayaki, Secrétaire exécutif du NEPAD.

Parmi les principales réalisations à fort impact  au niveau local, le programme Compétences et emplois des jeunes a organisé le second Forum du développement rural en Afrique, qui avait pour thème « Transformer le milieu rural en Afrique par le développement des compétences, la création d’emplois et l’émancipation économique de la jeunesse pour l’Afrique ». La seconde édition de l’Atlas pour le programme Rural Futures du NEPAD, réalisée en partenariat avec le CIRAD et intitulée « Un nouveau monde rural émergent : un aperçu du changement rural en Afrique » a été lancée. Cette étude très complète fournit des informations et des analyses sur des facteurs et des dynamiques intersectoriels, informant les débats de politique publique et les décisions concernant la transformation rurale. Ce type d’étude est indispensable car il permet aux décideurs de mieux appréhender la réalité de leurs territoires ruraux.

Le NEPAD s’est également attaché à augmenter son empreinte sur le terrain. Ainsi, en matière de gouvernance des ressources naturelles et de sécurité alimentaire, un cadre a été développé afin d’intégrer la politique et la gouvernance foncière dans des politiques nationales de l’agriculture et d’autres secteurs. Il appuie les États membres de l’Union Africaine en répondant aux problèmes de gouvernance foncière qui touchent de près les populations. En outre, la mise en œuvre du pavillon de l’Afrique lors de la COP 22 à Marrakech a fourni une opportunité pour les chefs d’États africains, les États membres, les communautés économiques régionales (CER) et d’autres parties prenantes de partager leurs expériences sur le changement climatique en Afrique.

En ce qui concerne le programme Intégration régionale, Infrastructures et Commerce, le NEPAD a lancé en mai 2016 l’initiative MoveAfrica pour soutenir et compléter les projets de corridor qui améliorent le commerce intra-africain. L’initiative relie les projets PIDA et de postes frontières uniques (OSBP). L’Agence a organisé avec succès le second forum de Réseau d’Affaires Continental en mai 2016, en fournissant une plateforme afin que les représentants de haut niveau des secteurs public et privé accélèrent la mise en œuvre des projets du PIDA. Le PIDA a tenu à Abidjan sa deuxième « Semaine PIDA », donnant lieu à un engagement destiné à intégrer la dimension emploi dans tous les projets d’infrastructures.

Enfin, en matière d’Industrialisation, Science, Technologie et Innovation, un groupe de haut niveau de l’Union Africaine sur les technologies émergentes a été désigné. Il conseillera l’Union Africaine et ses États membres sur la manière d’exploiter les technologies émergentes pour le développement économique. Le groupe recommandera également le type d’accords institutionnels régionaux pour promouvoir et maintenir des approches règlementaires communes, tout en proposant une stratégie et une politique sur les technologies émergentes.

Lu 122 fois Dernière modification le mercredi, 22 février 2017 16:32

Laissez un commentaire

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.