mardi, 21 février 2017 07:29

L’OTM, LE CONAPP ET L’UJITmettent en garde les auteurs de violences et d’intimidations envers les journalistes! Spécial

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Journaliste en danger Journaliste en danger

 

LIRE LE COMMUNIQUE CONJOINT DE L’OTM, DU CONAPP ET DE L’UJIT (Relatif à l’agression du journaliste Robert AVOTOR)

L’Observatoire Togolais des Médias (OTM), le Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP) et l’Union des Journalistes Indépendants du Togo (UJIT), ont appris avec stupeur et indignation, la nouvelle agression dont a été victime Robert AVOTOR, journaliste au bihebdomadaire L’Alternative, dans la nuit du dimanche 19 février 2017à Sagbado, par des individus non identifiés circulant à bord d’un véhicule 4x4.

Ceux-ci, après avoir heurté avec leur voiture le confrère, ont pris la fuite. Face à la gravité de la situation et au vu des faits dont a été déjà victime monsieur AVOTOR douze jours auparavant, le Président de l’Observatoire Togolais des Médias, Monsieur Aimé EKPE, au nom de la presse togolaise a saisi le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Colonel Yark DAMEHAME aux fins de dénoncer cet acte scandaleux. Ce dernier a reçu, à sa demande, ce jeudi 20 février 2017 une délégation conduite par le président de l’OTM, et comprenant notamment le directeur de publication de l’Alternative ainsi que la victime. La rencontre a permis à cette dernière d’exposer les faits tels qu’elle les a vécus depuis la première agression le 07 février 2017 jusqu’à celle de la nuit du dimanche.

A l’issue des échanges, le ministre a promis d’identifier les coupables et de les sanctionner. Il a instruit ses services pour assister le confrère dans son parcours de soins. L’OTM, le CONAPP et l’UJIT s’insurgent contre cette deuxième agression en l’espace de deux semaines et mettent en garde les auteurs de violences et d’intimidations envers les journalistes.

L’OTM, le CONAPP et l’UJIT interpellent les autorités pour qu’elles garantissent l’intégrité physique des professionnels des médias et préservent la bonne harmonie qui doit régner entre les forces de l’ordre et les journalistes sur le terrain. Les trois organisations appellent l’ensemble des confrères au calme et invitent la communauté nationale à œuvrer pour préserver les acquis de la liberté de la presse, gage d’une démocratie apaisée.

Fait à Lomé, le 20 Février 2017

Pour l’OTM, Le Président Aimé EKPE 

Pour le CONAPP, Le Président Jean Paul AGBOH AHOUELETE

Pour l’UJIT, La Secrétaire Générale Patricia ADJISSEKU

 

Lu 69 fois Dernière modification le mercredi, 22 février 2017 16:30

Laissez un commentaire

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.