vendredi, 17 février 2017 20:05

CPI : La Gambie félicitée de ne pas se retirer du Statut de Rome Spécial

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)
le siège de la CPI (Haye) le siège de la CPI (Haye)

Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de se retirer du Statut de Rome de la Cour pénale internationale au Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, en tant que dépositaire du Traité.

Le Président de l’Assemblée des Etats Parties au Statut de Rome de la Cour pénale internationale, S.E. Sidiki Kaba salue la décision prise par le Gouvernement récemment élu de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome, le traité fondateur de la CPI.

« Cette importante décision marque l'engagement renouvelé des nouvelles autorités de la Gambie envers la CPI et des valeurs communes à tous les États parties de poursuivre les crimes les plus graves qui choquent la conscience de l’humanité », a déclaré le Président Kaba.

Le Président Kaba a invité tous les États Parties à continuer d'appuyer le système du Statut de Rome et à encourager d'autres États à ratifier le traité pour atteindre au plus vite l’universalité.

« Je suis convaincu que le soutien continu de la communauté internationale et la coopération des États restent nécessaires pour assurer l'efficacité de la CPI », a ajouté le Président.

Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de se retirer du Statut de Rome de la Cour pénale internationale au Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, en tant que dépositaire du Traité. Suite à l'élection d'un nouveau Président, le 10 février 2017, la Mission permanente de la République islamique de Gambie auprès de l’Organisation des Nations Unies a notifié l’annulation de sa décision précédente, avec effet immédiat.

Lu 159 fois Dernière modification le mercredi, 22 février 2017 16:28

Laissez un commentaire

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.