mercredi, 21 juin 2017 14:44

Le Togo célèbre la Journée des martyrs : La nation rend hommage aux vaillants Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dépot de gerbe par le premier ministre Dépot de gerbe par le premier ministre

Le Togo célèbre chaque 21 juin la journée des martyrs. A cette occasion des cérémonies de dépôt de gerbes sont prévues à Lomé, et dans toutes les préfectures et sous-préfectures du Togo.

Le Premier ministre, Selom Klassou, représentant le chef de l’Etat, a procédé dans la matinée au traditionnel dépôt de gerbe Place des Martyrs à la Cité OUA à Lomé. 

Les martyrs sont les vaillants fils du pays qui ont pris carquois, arcs, flèches pour lutter farouchement contre le colonisateur.

« La nation toute entière a témoigné de sa reconnaissance à travers un hommage mérité aux fils et filles du pays qui ont fait le sacrifice ultime pour la libération du Togo du joug colonial et pour les libertés individuelles et collectives », a déclaré le Col. Inoussa Djibril, porte-parole des Forces armées togolaises.

MAMAN Halourou, doctorant en histoire contemporaine explique la commémoration de la date du 21 juin ; « Le contexte c'est celui de la lutte pour l'indépendance au Togo entre 1956 et 1960. En effet en 1956, la France dans sa stratégie de retarder aussi longtemps que possible l'accession de ses colonies à la souveraineté internationale a par le biais de la loi cadre (ou la loi Gaston Deferre) décidé d'accorder l'autonomie à ces colonies dont le Togo servait de pays pilote. Ce que les nationalistes (CUT et Juvento) ont refusé en vain car le premier ministre de la RAT (Rep. Autonome du Togo) Nicolas Grunitzky,  Chef de file des progressistes  l'a favorablement accepté. Mais les nationalistes ont manifesté leur mécontentement jusqu'à la tribune de l'ONU sous forme de pétition. Alors l'ONU décide d'envoyer une mission sur place pour voir comment les togolais vivent le statut de l'autonomie. Cette mission dirigée par le libérien King a sillonné tout le territoire togolais et arrivé à Lama Kara plus précisément à Pya Hodo,  les nationalistes ont organisé une manifestation pour protester devant le missionnaire onusien leur refus de ce statut d'autonomie le 21 juin 1957. Alors l'armée coloniale tire sur la foule faisant 20 morts. C'est donc en mémoire de ces victimes combattantes de la liberté de notre cher Togo que tout le pays célèbre tous les 21 juin ».

Lu 369 fois Dernière modification le mercredi, 21 juin 2017 15:08

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.