lundi, 13 février 2017 11:05

Le nouveau président de l’Allemagne est ami personnel du Togo Spécial

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Faure Gnassingbé et Steinmeier en juin 2016 Image archive Faure Gnassingbé et Steinmeier en juin 2016 Image archive

En Allemagne, le dimanche 12 février, Frank-Walter Steinmeier, a été élu, dès le 1er tour de scrutin, par 931 voix sur 1 260 grands électeurs (les députés du Bundestag et des délégués des Länder), douzième président de la République fédérale.

L’ex-ministre social-démocrate des affaires étrangères succédera officiellement le 18 mars à Joachim Gauck. Elu en 2012, cet ancien pasteur luthérien connu pour avoir été l’une des figures de l’opposition démocratique dans l’ex-Allemagne de l’Est puis pour avoir dirigé la commission sur les archives de la Stasi après la réunification de 1990, avait annoncé, en juin 2016, qu’il ne souhaitait pas se représenter en raison de son âge (il vient de fêter ses 77 ans).

Fils de charpentier, docteur en droit entré en politique au début des années 1990 dans le Land de Basse-Saxe, il occupera un poste très honorifique.

Membre du SPD, ce social-démocrate fut un très proche collaborateur de l’ancien chancelier Gerhard Schröder, et même son directeur de cabinet.

Frank-Walter Steinmeier s’était rendu au Togo en 2008 pour sceller la reprise de la coopération entre des deux pays. « Le Togo est passé par des années très difficiles (…), nous savons qu’il est maintenant sur une meilleure voie », a-t-il déclaré à Lomé en mars 2008.

Le président Faure Gnassingbé a reçu, en marge de sa visite en juin 2016,  le ministre des Affaires étrangères, Frank Walter Steinmeier. Les discussions avaient porté sur la situation politique en Afrique et sur les nouveaux défis sécuritaires auxquels des pays comme le Togo est confronté.

M. Steinmeier avait promis aider le Togo à assurer son développement. Un objectif qui ne pourra être atteint que grâce à l’implication du secteur privé et de l’investissement étranger.

L’Allemagne avait accordé une nouvelle aide de 60 millions d’euros au Togo ainsi que des moyens de renforcer les relations politiques entre les deux pays.

A l’annonce de son élection en tant que président, Robert Dussey, le ministre des Affaires étrangères, a adressé ses félicitations à M. Steinmeier, ‘ami fidèle et sincère du Togo’.

Lu 232 fois Dernière modification le mercredi, 22 février 2017 16:25

Laissez un commentaire

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.