samedi, 17 juin 2017 19:23

ECO/ETI 2016: Des résultats moins convaincants dans la douleur Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les responsables ETI face à la presse Les responsables ETI face à la presse

Le Président du Groupe, Emmanuel Ikazaboh a présidé la 29e assemblée générale ordinaire d’Ecobank Transnational Incorporated (ETI) en présence des actionnaires de la banque le 16 juin 2017 au siège de l’institution à Lomé.

Ces assises se tiennent à un moment où les indicateurs financiers de la banque sont au rouge, impactés, entre autres, par les créances douteuses devenues inquiétantes, et la forte dépréciation du naira par rapport au dollar.

Au 31 décembre 2016, la banque a affiché un résultat net déficitaire de 80,78 millions de dollars, avec des créances qui se situent à 864 millions de dollars, en hausse de 62% par rapport à 2015. Au premier trimestre 2017, le résultat a connu une baisse de 25%, se chiffrant à 61 millions de dollars, contre 81 millions au premier trimestre 2016. Même tendance pour le total bilan, qui s’établit à 20 milliards de dollars (12 542 milliards FCFA), en baisse de 12% par rapport à la même période l’année précédente.

Par ailleurs, au rang des activités de ces assises précédées d’un conseil d’administration qui a lieu dans la journée, la ratification de la cooptation de Greg Davis, le directeur financier du groupe au conseil de l’institution, et l’adoption d’une résolution devant conduire à l’émission d’obligations convertibles de 400 millions de dollars, dont 300 millions de dollars à proposer aux actionnaires actuels de la banque. De quoi remettre sur la table, la question de contrôle de la banque panafricaine jusque-là détenue à 21% par le sud-africain Nedbank et à 20% par Qatar National Bank.

« Malgré les difficultés macroéconomiques qui persistent, toutes nos activités progressent. Nous accordons la priorité à la discipline des coûts, à un contrôle strict du crédit et à la numérisation de nos services pour améliorer l’expérience client. Nous résolvons de manière proactive la question des prêts hérités, et nous avons récupéré 2 millions de dollars au premier trimestre 2017. J’ai confiance dans le fait que ces progrès se traduiront par de meilleurs résultats du Groupe Ecobank désormais », a expliqué Ade Ayeyemi, le directeur général.

Le groupe ETI est présent dans 33 pays sur le continent où il emploie près de 18.000 collaborateurs. Son siège est au Togo où il a été créé en 1988,

Lu 985 fois Dernière modification le lundi, 19 juin 2017 18:52

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.