samedi, 10 juin 2017 18:00

Société:L’AFMERF fait la promotion des foyers améliorés et du reboisement Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les  bénéficiaires des foyers améliorés et organisateurs Les bénéficiaires des foyers améliorés et organisateurs

Le consortium Femmes REDD+Togo en collaboration avec l’Association des Femmes du Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières (AFMERF) a animé le 27 mai 2017, une causerie débat sur la promotion et l’utilisation des foyers améliorés dans les ménages dans le canton de Baguida.

Pour joindre l’acte à la parole les organisatrices de l’évènement ont distribué des foyers aux femmes. La deuxième activité menée c’est le reboisement dans la préfecture du Bas-Mono, le 2 juin 2017.

La conférence débat qui constitue la première activité a commencé par les communications, trois ont été faites. La première a porté sur les changements climatiques présentée par Mme Yaou Méri. L’oratrice a relevé leurs effets sur le quotidien des populations et surtout sur les activités agricoles, de maraichage et de pèche. Elle a dans des termes simples, amené les femmes à reconnaitre les manifestations des changements climatiques notamment, les vagues de chaleurs, la rareté des pluies ou le retard des saisons et surtout l’élévation du niveau de la mer.

La seconde sur les avantages des foyers améliorés a été animée par Mme Trinou Jacqueline. Selon elle, les intérêts de ces foyers sont multiples pour les femmes, d’abord un gain économique dans l’utilisation du charbon de bois, qui va déminuer le déboisement, une protection lors de la préparation des mets etc.

La troisième et dernière communication, c’est le concept REDD+ présenté par le directeur Préfectoral de l’environnement du Golfe. Il a axé sa présentation sur l’apport des ressources forestières dans le maintien de l’équilibre écologique.

La distribution des foyers améliorés à un échantion de femmes a mis fin à la cérémonie.

5 jours après cette activité, les membres de l’AFMERF se sont retrouvés dans le village de Edowokui kopé dans la préfecture du Bas-Mono, pour procéder à la mise en terre des plants, tout au long de la piste aménagée par le Projet Gestion Intégrée des Catastrophes et des Terres PGICT. Ce reboisement qui a eu lieu, le 2 juin, s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée nationale de l’arbre, le 1er juin.

Au total 350 plants ont été mis en terre avec le concours de la population. Le but visé, est de susciter une prise de conscience des populations sur l’importance du reboisement. La présidente de l’AFMERF, Mme Atutonu Amah a lors de la sensilisation demandé à la population de veiller à l’entretien de ces jeunes plants.

Edowokui kopé a déjà benéficié des acquis du PGICT entre autres la construction d’une retenue d’eau, des canivaux pour drainer des eaux de pluie afin d’éparger le village des inondations récurentes.

Lu 561 fois Dernière modification le samedi, 10 juin 2017 18:46

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.