jeudi, 08 juin 2017 22:28

CEDEAO : Faure Gnassingbé veut remettre de l’ordre dans la liberté de circulation des biens et des personnes Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Faure Gnassingbé échange avec un offier dounier! Faure Gnassingbé échange avec un offier dounier!

Aussitôt élu, le 4 juin dernier, le nouveau président de la CEDEAO Faure Gnassingbé voit autrement les choses. Ne fallait –il pas battre le fer quand il est chaud ?

Comme progrès à sauvegarder, à travers le 1er Traité, les Pères fondateurs de la Cedeao rêvaient de la libre circulation aussi bien des personnes, avec la liberté d’établissement et de résidence ; des marchandises, avec la construction d’une union douanière ouest-africaine ; que des services et des capitaux, avec la création d’une monnaie unique. « Malgré les entraves, la Cedeao est championne en Afrique dans le domaine de la libre circulation. Aujourd’hui, le mouvement migratoire dans notre espace est beaucoup plus significatif, et les Etats qui accueillent le plus de citoyens ouest-africains sont dans l’ordre la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Nigeria. Sur 100 ouest-africains candidats à l’immigration dans le monde, seuls 15% vont en Europe», a fait savoir Marcel de Souza le 1er juin 2017, à Monrovia, au Liberia, à l’ouverture de la 78ème session ordinaire du Conseil des ministres de la Cedeao..

Pour marquer son attachement à la liberté de circulation des biens et des personnes dans l’espace CEDEAO et enlever les entraves transfrontalières, le président Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite au poste frontière de Kodjoviakope qui sépare le Togo du Ghana où il a échangé avec les fonctionnaires des douanes et de la police.

« J’ai parlé lors de mon élection à la tête de l’organisation de Cédéao des peuples. L’un des droits fondamentaux demeure la libre circulation des biens et des personnes. Par cette visite, il s’agit de m’assurer de l’application des textes communautaires », a  indiqué le chef de l’Etat.

La délégation est composée du Premier ministre, le ministre de l’Economie et des Finances et par Marcel Alain de Souza, le président de la Commission de la Cédéao.

Plusieurs fois, les populations de la CEDEAO se sont plaintes des tracasseries et raquettes dont elles font face aux différentes frontières.

les 15 Etats membres de la CEDEAO sont :Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Ghana, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo.

Lu 1317 fois Dernière modification le jeudi, 08 juin 2017 22:53

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.