jeudi, 02 février 2017 10:53

Sécurité et sureté maritimes : La Charte de Lomé compte désormais 32 pays signataires dont le Sénégal Spécial

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Sécurité sur la mer Sécurité sur la mer

L’Union africaine a adopté le 15 octobre 2016 une charte sur la sécurité et la sureté maritimes pour lutter contre la piraterie et la pêche illégale. 31 pays africains sur 54 ont adopté, ce texte contraignant historique.

Le Sénégal vient de rejoindre les pays signataires de la charte de Lomé sur la sûreté et la sécurité maritimes et le développement en Afrique par le président Sénégalais Macky Sall qui a paraphé le document le 30 janvier dernier en marge du 28e sommet de l’Union Africaine à Addis Abéba.

Le Togo est le premier pays a ratifié en janvier 2017 la Charte africaine avec un large vote des députés.

La ratification de cette charte, selon le président de l’Assemblée Nationale togolaise, Dama Dramani, va permettra au Togo de bénéficier des mécanismes mis en place pour lutter efficacement contre la piraterie maritime dans le Golfe de Guinée et promouvoir l’économie bleue. Elle permettra, également de faciliter la réglementation et la coordination des interventions de l’Etat togolais en mer.

Avec 38 pays sur 54 ayant une frontière maritime, les enjeux maritimes sont une priorité pour le continent, et plus particulièrement dans le golfe de Guinée, où 40 % du poisson pêché l’est de façon illégale et où la piraterie est devenue, depuis quelques années, la plus importante au monde.

Lu 175 fois Dernière modification le mardi, 07 février 2017 22:10

Laissez un commentaire

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.