samedi, 21 janvier 2017 16:19

CAN 2017 : La foi de Faure Gnassingbé qui doit galvaniser les Eperviers Spécial

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Agassa encaisse un nouveau but Agassa encaisse un nouveau but

« Un père, c’est l’être cher qui redonne espoir quand tout semble allé mal », selon un proverbe africain. C’est l’effet d’espoir et de combativité que doivent ressentir les Eperviers du Togo après leur lourde défaite face au Maroc (3-1) lors de la deuxième journée de la Coupe d’Afrique des Nations au Gabon (CAN Gabon 2017).

« Tout n’est pas perdu, nos Eperviers peuvent encore y arriver. Restons mobilisés », a tweeté le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé en guise de réconfort à l’équipe nationale.

Le 24 janvier prochain, les Eperviers rencontreront les Léopards de la RD Congo pour obtenir la qualification au quart de final en cas d’une victoire.

Le Togo après deux journées se retrouve avec 1 point.

Que pensent les joueurs de cette défaite ?

« Après un nul et une défaite, on attend la victoire » : Adébayor shéyi

« On savait que c’était une équipe très dangereuse sur les coups de pied arrêtés, ils l’ont démontré. Toutefois, on a été un peu naïf sur ces situations-là. C’est ça le football de haut niveau. C’est difficile mentalement et moralement, mais bon, on a encore toutes nos chances de se qualifier. Le match face à la RDC, c’est une finale, et on pourrait même se qualifier si on gagne 1-0. L’histoire ne peut pas être plus belle. Après un nul et une défaite, on attend la victoire », espère Adébayor shéyi, le capitaine.

Mathieu Dossevi : « On a notre destin entre nos mains »

« On pensait avoir fait le plus dur en marquant, et malheureusement on a un peu trop reculé, au lieu d’aller de l’avant. Je pense qu’on perd ce match tactiquement. On n'a pas réussi à résoudre le problème de leur défense à cinq joueurs. On a beaucoup de regrets, car on marque en premier, et on pensait pouvoir tenir. Lors du premier match, on avait tenu défensivement, on pensait réitérer la même performance, mais malheureusement, on s’est un peu désuni. On est déçu de la prestation, mais on n’est pas abattu pour autant. On a notre destin entre nos mains », a indiqué Mathieu Dossevi  le joueur de Standard de Liège.

Agassa Kossi, « le plus important, c’est de bien récupérer »

« C’est un peu difficile de juger, car on a bien commencé ce match, et après je ne sais pas ce qui s’est passé. On doit apprendre de cette rencontre. Sur le premier but, il y a une faute, parce que je sors pour aller prendre le ballon et l’autre me rentre dedans. Toutefois, l’arbitre ne siffle pas et après il marque derrière. Ensuite on prend un but sur un coup franc qui aurait pu être évité. Et le troisième, je ne sais même pas quoi dire. Maintenant, on doit rester concentrer pour le prochain match. On n’a que trois jours, donc le plus important, c’est de bien récupérer », a déclaré Agassa Kossi, le gardien de but.

Lu 205 fois Dernière modification le jeudi, 26 janvier 2017 20:06

Laissez un commentaire

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.