jeudi, 19 janvier 2017 17:45

CAN GABON 2017 : Les professionnels des railleries n’ont pas leur place ! Spécial

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)
railleries railleries

Selon un proverbe africain ; « L’enfant qui raconte des railleries à la maison, exposera le nom de ses parents à la place publique ». Voilà le triste évènement qui arrive à DENYO Kodjo Kpodjaho, l'auteur de la photo de la vieille cabane et du message vocal qui circulent sur les réseaux sociaux faisant état d'une prétendue maltraitance du groupe des supporters togolais convoyés par vol spécial à Oyem, nord du Gabon, pour pousser les Eperviers du Togo à la victoire durant la CAN 2017.

Malheureusement pour lui, il sera rapidement identifié à cause de son bégaiement et a reconnu les faits et avoué avoir posé son acte dans le but de jeter du discrédit sur l'organisation du séjour de la délégation togolaise en terre gabonaise.

Décision fut immédiatement prise par les dirigeants de la délégation de l'extraire du groupe et de le renvoyer au pays. Aussitôt dit, aussitôt fait: le supporter indélicat a été mis sur le champ dans un véhicule pour Libreville où les services de l'ambassade sont en train d'organiser son rapatriement vers le Togo.

Au Gabon on ne badine manifestement pas avec la discipline au sein de la délégation togolaise.

Les supporteurs disciplinés continueront en toute quiétude leur séjour au Gabon pour accompagner valablement l’équipe nationale du Togo qui affrontera vendredi le 20 janvier le Maroc dans le compte de la deuxième journée du groupe C.

A la première journée, le Togo a fait match nul (0-0) avec la Côte d’ivoire, la championne en titre.

Lu 180 fois Dernière modification le jeudi, 26 janvier 2017 20:08

Laissez un commentaire

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.