jeudi, 05 janvier 2017 17:25

Nador Awukou : « Légalement, les statuts actuels n’empêchent pas Me Yawovi Agboyibo de revenir ! » Spécial

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Nador Awukou (image archive) Nador Awukou (image archive)

« Légalement, les statuts actuels n’empêchent pas Me Yawovi Agboyibo de revenir ! Légitimement, la décision revient aux congressistes parce que c'est à eux qu'appartient la légitimité», a indiqué Nador Awukou, président du comité intérimaire du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) dans une interview accordée par le journal Hara kiri du 05 janvier 2017.

Le parti dit des « déshérités » après un passage de trouble statutaire, essayera d’affuter les armes au cours d’un congrès électif annoncé pour les 13 et 14 janvier prochains à la foire Togo 2000 autour du thème : « Retour à la méthode pour l’alternance ».

Lire ci-dessous l’intégralité de l’entretien.

Bonjour Monsieur Nador Awukou. Votre formation politique le CAR annonce son congrès électif pour les 13 et 14 janvier prochains. Dites-nous concrètement où vous en êtes avec les préparatifs.

Nador Awukou : Bonjour. Nous vous remercions pour l'opportunité que vous nous offrez en ce début d'année. Nous voulons d'abord la saisir pour formuler nos vœux de santé de succès et de bonheur à vous-même et à tous vos collaborateurs.

Les mêmes vœux vont aux militants de notre parti, aux présidents fédéraux et à tous les autres responsables du parti en leur rang et grade respectifs. Enfin les mêmes vœux vont à tout le peuple togolais et aux responsables politiques de l'opposition ainsi qu'aux dirigeants de notre pays.

C'est vrai, par une décision en date du 21 décembre 2016 que nous avons rendu publique, les dates de l'organisation du Congrès extraordinaire de notre parti ont été fixées pour les 13 et 14 janvier 2017. Nous les confirmons et annonçons à tous nos militants et sympathisants que ce congrès aura lieu à la foire Togo 2000. Les préparatifs à cet effet vont bon train, les différents documents nécessaires sont fins prêts, les lettres d'information sont déjà envoyées à l'administration, de même que les lettres d'invitation aux fédérations et a d'autres organes pour la désignation de leurs délégués.

Le responsable chargé de l'organisation a mis en marche le mécanisme de la logistique et nous espérons que d'ici-là, tout sera fin prêt pour la bonne tenue de ce congrès extraordinaire.

Pourrez-vous tenir ce délai sachant que vous avez déjà reporté ce congrès?

Oui nous pourrons le tenir comme je viens de vous le dire plus haut, en fonction des mécanismes que nous avons déjà mis en marche. Le premier report a été la volonté des fédérations liée aux festivités de fin d'année. Et c'est pour éviter tout soupçon que dans la décision du 21 décembre 2016 nous avons fixé les dates de l'organisation du Congrès. Nous savons que l'opinion nous surveille de ce côté. C'est pour cela que nous tiendrons notre parole.

Qui sont ceux qui seront là et qu'est-ce qui va se passer lors de cette rencontre ?

Seront présents à ce Congrès en premier lieu, les présidents fédéraux et leurs délégations, de même que les délégations de tous les autres organes du parti ainsi que des personnes ressources.

Ce sera l'occasion de prendre de grandes décisions relatives à la réaffirmation de l'idéologie du parti, à la réaffirmation de sa méthode politique, de sa politique, de sa déclaration de politique générale. Il y aura de grandes recommandations mais aussi et surtout l'élection de nouveaux responsables a la tête de tous les organes. Bref ça sera un Congrès de la refondation du CAR pour la réorientation de la lutte politique pour l'alternance.

Peut-on s'attendre à une candidature de Me Agboyibo ?

Une candidature de Me Agboyibo n'est pas à exclure comme je l'ai toujours dit. Puisqu'il il est toujours membre du parti et reste une personnalité influente. Mais la décision lui revient et il connaît les procédures en la matière conformément à nos statuts.

Serez-vous vous-mêmes candidat ?

Je n'ai pas encore pris la décision. Ce qui me préoccupe d'abord c'est la bonne organisation de ce Congrès et le repositionnement politique et idéologique de notre parti. Le reste c'est Dieu qui donne.

Légalement et légitimement Me Yawovi Agboyibo peut-il être de retour à la tête du CAR?

Légalement oui puisque les statuts actuels ne l'empêchent pas de revenir. Légitimement, la décision revient aux congressistes parce que c'est à eux qu'appartient la légitimité et ils sont libres de la conférer à qui ils veulent.

Quel avenir pour le CAR après l'épisode malheureux avec son ancien président Me Paul Dodzi Apévon ?

Je vois un avenir radieux et prometteur non pas parce qu'il est parti avec certains mais parce que nous avions déjà commencé à travailler ensemble dans ce sens. Pour le reste c'est le temps qui dira son dernier mot. Pour finir, je remercie encore votre organe et renouvelle mes vœux a tout le peuple togolais, aux journalistes, aux hommes de Dieu et a tous ceux qui nous ont accompagnés et conseillés tout au long de notre mission pour que notre parti renaisse de ces cendres pour la poursuite de la lutte commune.

Lu 210 fois Dernière modification le lundi, 09 janvier 2017 16:39

Laissez un commentaire

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.