jeudi, 06 décembre 2018 08:39

Politique : Pour Les Verts d’Akebou et de Wawa « La politique ne consiste pas à suivre le courant, mais à indiquer le cap » Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Le rassemblement, c’est notre talisman Le rassemblement, c’est notre talisman

Le Togo depuis le 04 décembre, est dans la fièvre de la campagne électorale pour les élections législatives du 20 décembre prochain selon la feuille de route de la CEDEAO du 31 juillet.

Dans les différents états majors politiques comme chez les indépendants, c’est la détermination à convaincre la population pour obtenir des sièges à l’hémicycle les 5 ans à venir.

Dans la circonscription électorale d’Akebou et de Wawa, les candidats indépendants « Les Verts », pensent qu’il est temps de faire autrement la politique et invitent la jeunesse à prendre son destin en main.

 

Lire l’intégralité du message des candidats indépendants les Verts d’Akebou et de Wawa

 

Mes chers parents mes chers sœurs mes chers frères chers jeunes

Je veux partager avec vous le sens de ma candidature, la raison qui m’amène à me présenter devant vous pour solliciter votre suffrage. En effet le moment est venu pour notre jeunesse de prendre son destin en main.

Au fond, je conçois qu’une candidature aux législatives répond principalement à deux types de motivations ;

1       Le Togo vaut mieux qu’un concours de grimaces lors de chaque élection législative

2       Je n’ai ni le gout ni le talent pour les grimaces. Ce qui m’intéresse, c’est l’action sur le réel.

Malgré nos origines et nos histoires différentes, nous avons un lien et une cause commune indestructibles : le Togo.

Ce pays qui est notre bien commun, nous avons la capacité et les dons pour le transformer. Oui, nous le pouvons ; Mais nous ne pouvons le faire que si nous sommes ensemble, parce que c’est ensemble qu’on devient fort.

Je ne me présente pas devant vous comme un candidat prophète qui possède la vérité révélée. Mon projet propose simplement un choix sur la façon dont nous togolais, voulons vivre : dans la concorde et la cohésion. Ce sera une œuvre collective, le produit d’une analyse commune, en partant de vos demandes, de vos besoins.

Pour cela, il nous faut être lucide et partir de la réalité telle quelle est, pas telle qu’on la fantasme. Il nous faut êtrehonnête sur ce que l’on veut et l’on peut faire. Nous devons surtout rechercher la concorde parce que notre pays vacille depuis quelque temps et notre société se déchire violemment sous nos propres yeux.

Quand le conflit cesse d’être politique pour devenir moral, il n’est pas rare que l’adversaire se transforme en ennemi. Personnellement, je n’y vois aucun progrès mais une régression.

Face à la crise que nous vivons, rien ne serait pire que d’enfouir sa tête sous le sable, murés dans le déni et l’arrogance, le rejet systématique et le boycott.

Je suis devant vous aujourd’hui parce que je sais que vous êtes le progrès et l’espoir, malgrél’époque que nous vivons faite de fatalisme et ou la résignation domine.

Je suis devant vous parce que vous devez être dignement et valablement représentés au parlement. Je suis devant vous pour que vous me donniez votre quitus afin de porter votre parole àl’hémicycle, votre parole souveraine.

Je mesure la pleine mesure du rôle que je sollicite auprès de vous. Etre le relai et le farouche défenseur de vos besoins et souhaits est une auguste charge que j’accepte de porter. Et je le ferai avec toutes les ressources de mon corps, de mon âme et de mon esprit parl’infiniegrâce de DIEU.

La politique ne consiste pas à suivre le courant, mais à indiquer le cap. Trop de jeunes se croient sans avenir alors qu’ils sont sans objectif. Alors, nous venons vous dire qu’il est temps pour la jeunesse de militer pour le développement, de soutenir le développement, de supporter selon ses objectifs. Parce que c’est le temps de la jeunesse.

J’aiévoqué plus haut la lucidité et l’honnêteté comme des valeurs qui doivent nous inspirer. Permettez-moi à présent d’évoquer la tempérance. La tempérance, ce n’est pas une fausse modestie pour justifier l’impuissance volontaire. Elle est plutôt un pilier de la sagesse. Le principe de surmonter ses désirs et de vivre avec modération. En cela, la tempérance devrait être un contrat entre vous et moi. Latempérance, c’estl’affirmation du long terme, l’éthique de responsabilité.

Si nous n’arrivons pas à sortir de cette crise, c’est parce que nos élites continuent de penser avec le logiciel de l’ancien monde. La tempérance nous invite à anticiper les épreuves plutôt qu’a les subir.

La réponse aux besoins sociaux passe par l’innovation sociale et le développement des acteurs de l’économie sociale et solidaire.

Notre société bouillonne d’initiatives. Les projets de création d’entreprises fourmillent. La créativité est même incroyable et l’engagement des jeunes entrepreneurs impressionne. Dans ces conditions, c’est collectivement que nous gagnerons. Par la coopération et non par la concurrence ; par la solidarité et non par l’exclusion, par la progression de tous et non par la sélection de quelques-uns.

Voilà, mes chers parents mes chers sœurs mes chers frères chers jeunes : lucidité, honnêteté, tempérance et concorde sont les maitres mots qui fondent notre conscience patriotique et qui vous invitent à venir me rejoindre pour porter ensemble une espérance nouvelle.

Aux électeurs, aux citoyens qui espèrent, à ceux qui croient au progrès, à ceux que les tourments de l’humanité ne découragent pas, à ceux qui luttent : il faut unir nos forces pour nous rassembler à nouveau. Le rassemblement, c’est notre talisman.

Lu 109 fois Dernière modification le jeudi, 06 décembre 2018 08:44

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.