mercredi, 05 décembre 2018 11:16

Atakpamé : Mise en place des cadres régionaux de concertation des acteurs dans le domaine du genre et de la promotion féminine Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
arènes formalisées de concertations et de collaboration arènes formalisées de concertations et de collaboration

Du 03 au 04 décembre 2018, s’est tenu aux affaires sociales d’Atakpamé, un atelier régional de mise en place des cadres régionaux de coordination et de concertation entre les acteurs du secteur du genre et de la promotion de la femme (monde associatif, les ONG, la chefferie traditionnelle, les différents ministères impliqués dans la thématique genre).

Le secrétaire général du ministère de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, représentant personnel de Madame la ministre, a relevé le faible constat du niveau de concertation et de collaboration formelle entre le gouvernement et ses différents partenaires financiers et techniques qui s’observent des fois par une faible maitrise des domaines d’intervention des différents acteurs; une faible capitalisation des résultats qui en découlent ;une duplication parfois des interventions sur le terrain et une répartition peu judicieuse de ressources y afférentes.

D’où l’on se rend compte que une telle situation ne permet pas de répondre avec pertinence et efficacité aux besoins réels des groupes cibles.

L’objectif spécifique de cet atelier vise à disposer désormais d’arènes formalisées de concertations et de collaboration pour une meilleure coordination des activités du secteur du genre et de la promotion de la femme sur toute l’étendue du territoire national. Cette initiative démontre la volonté et la détermination du gouvernement, à trouver les voies et moyens les mieux appropriés pour répondre plus efficacement aux besoins prioritaires et aux intérêts stratégiques en matières de genre et de promotion féminin. Ce mécanisme devrait favoriser au niveau des régions, une meilleure synergie d’actions et de capitalisation des interventions des acteurs dans le domaine du genre et de la promotion.

Ouvrant les travaux, le préfet de l’Ogou Edoh AKAKPO a souligné les efforts fournis par le gouvernement togolais, qui s’est investi à relever le niveau de la participation ou de la représentativité des femmes dans les cercles de réflexions et au lieu de travail, malgré le nombre consistant des acteurs du secteur genre et de la promotion de la femme à s’intéresser au thématique genre au Togo, les résultats sur le terrain semblent mitigés.

Rappelons que l’étape d’Atakpamé est la deuxième après celle de Sokodé, qui était celle du lancement officiel des activités des cadres régionaux de concertation des acteurs du genre et de la promotion de la femme.

Lu 41 fois Dernière modification le mercredi, 05 décembre 2018 11:29

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.