lundi, 03 décembre 2018 23:13

Atakpamé : Lancement de la 2eme édition des Journées de folklore de la préfecture de l’Ogou. Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Nos danses traditionnelles renforcent notre vivre ensemble Nos danses traditionnelles renforcent notre vivre ensemble

Le 02 décembre 2018 sur le terrain d’ORABANK en face de l’évêché d’Atakpamé, a été lancée, sous le thème « Nos danses traditionnelles renforcent notre vivre ensemble », la deuxième édition des journées de folklores de la préfecture de l’Ogou.

Le directeur régional des arts et de la culture des Plateaux, MONKLI Kokou a resitué le contexte de cette manifestation suite aux efforts personnels du chef de l’état, à accompagner l’éclosion culturelle de la nation par sa politique culturelle de 21 mars 2011, du plan national et décennal de l’action culturelle au Togo 2014-2024 et du PND 2018-2022.

Il a démontré que la préfecture de l’Ogou regorgeait d’une pléiade de richesses folkloriques parmi lesquelles la danse traditionnelle d’où la nécessité de la création d’une fédération.

Malheureusement, ces groupes ne jouissent pas de visibilité et de rayonnement car étant en concurrence directe avec l’apparition de la nouvelle technologie de l’information et de la communication (Radio, Télévision, Téléphonie et Internet….).

Par cette initiative, les groupes folkloriques attendent renforcer la promotion de la paix à travers la sauvegarde et la valorisation du patrimoine culturel immatériel notamment les danses traditionnelles et à un brassage culturel dans la préfecture de l’Ogou.

A la fin de cette édition, les bénéficiaires directs du présent projet : 50 groupes folkloriques composés de 30 personnes chacun, soit 1500 personnes doivent être nanties de la culture de paix, de tolérance, 50 groupes folkloriques composés de 30 personnes chacun, soit 1500 personnes doivent être nanties de la culture de paix, de tolérance, de l’accès et la participation de la population à la vie culturelle afin de contribuer à la cohésion sociale, à l’identité culturelle dans la préfecture de l’Ogou.

Selon ADJONOU Kassegne, Président de la délégation spéciale de la ville d’Atakpamé, telle initiative devrait susciter de l’engouement à promouvoir le bien-être social, à renforcer une fraternité et cohésion entre les fils et filles de cette préfecture. Il appelle les opérateurs économiques et les cadres de la préfecture, à emboiter le pas à la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT) et à l’association IRE OGOU grâce à qui cette 2eme édition serait réalisée car la culture est la seule et unique chose qui reste quand on a tout perdu.

Rappelons que c’est l’une des activités rentrant dans le cadre du projet Sauvegarde etvalorisation du patrimoine culturel immatériel du Togo.

Lu 27 fois Dernière modification le lundi, 03 décembre 2018 23:18

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.