jeudi, 29 novembre 2018 23:03

Economie : « La chaîne de valeur : aspect conceptuel et technique », au cœur d'un panel à la 15è FIL Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
chaîne de valeur : aspect conceptuel et théorique chaîne de valeur : aspect conceptuel et théorique

Démarrée le 23 Novembre et ce jusqu'au 10 Décembre prochain, la 15ème Foire Internationale de Lomé (FIL) au CETEF fait son petit bonhomme de chemin.

Outre le caractère commercial de ce grand rendez-vous, on note à travers des échanges, des partages d'expériences grâce à des communications, conférences et aussi, des journées réservées pour différentes thématiques. Ainsi pour la journée de ce jeudi 29 novembre, le public a eu droit au panel de la thématique de la 15è FIL; « chaîne de valeur : aspect conceptuel et théorique », en présence de Kueku-Banka Johnson, Directeur du Centre Togolais d'Exposition et de Foires (CETEF).

La chaine de valeur permet de prendre conscience de l’importance de chaque activité dans l’entreprise et de faire les réajustements nécessaires en fonction des résultats. C’est un outil d’optimisation et d’analyse de la valeur dégagée en fonction des coûts engagés par l’entreprise. Ce travail est long à réaliser mais intéressant afin de gagner en compétitivité.

Sortis en nombre, les jeunes entrepreneurs et étudiants venus de différentes écoles ont été entretenus tour à tour par des panélistes à l'instar de, Kodjovi Mawuli Couchoro et Edoh Kokou ADABE sur la chaîne de valeur dans le secteur agricole et l'importance de la contractualisation dans le secteur.

Pour le premier, la chaîne de valeur est l'enchaînement des opérations depuis les intrants à la production, la commercialisation jusqu'à l'étape de la consommation, ce qui créé des emplois synonyme de restructuration de l'économie.

Dans sa communication, insistant sur la contractualisation dans le secteur agricole, Edoh Kokou ADABE a laissé entendre, « Le contrat est l'une des choses importantes dans le développement durable des affaires dans une chaîne de valeur. Les acteurs en commençant par les producteurs d'intrants spécifiques aux consommateurs, les producteurs primaires, les transformateurs pour finir par les vendeurs grossistes tout comme détaillants doivent être liés par des contrats ».

« Grâce aux communications, j'ai compris certaines choses qui m'étaient un peu flou dans ma carrière de formation », a déclaré Atcha Piabalo, un étudiant. 

Lu 79 fois Dernière modification le jeudi, 29 novembre 2018 23:46

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.