vendredi, 16 novembre 2018 11:39

Energies renouvelables : Le togolais Yao AZOUMAH gagne le concours Start-up BOAD 2018. A la découverte du projet « Groupes électrosolaires KYA-Sop » Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Remise de prix au togolais Yao AZOUMAH-C-(crédit photo agridigitale) Remise de prix au togolais Yao AZOUMAH-C-(crédit photo agridigitale)

 Si les start-up africaines créent 30% d’emplois, elles méritent juste d’être accompagnées pour réduire le taux de chômage sur le contient.


Pour son 45ème anniversaire, la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) a compris la nécessité de mobiliser les ressources financières afin de soutenir les promoteurs qui impactent l’environnement socioéconomique.


En lançant, le 11 septembre dernier, le Prix du Concours BOAD aux start-up de l’UEMOA pour la sélection de projets innovants dans le domaine des énergies renouvelables, notamment le solaire, la BOAD se veut susciter des projets favorisant une amélioration de la compétitivité, de la résilience environnementale, de la création d’emplois verts pour les jeunes ou plus simplement la satisfaction de besoins sociaux de base.


Sur les 10 meilleures start-up sélectionnées, le togolais Prof. Yao AZOUMAH, s’est adjugé la première place du concours avec son projet « Groupes électrosolaires KYA-Sop ».
Le prix lui a été remis par le président de la Banque, Christian Adovelande, en présence du Premier ministre Komi Selom Klassou à la fin du forum des 14 et 15 novembre commémorant la célébration et placé sous le thème « l’énergie solaire dans l’économie des pays de l’UEMOA : état des lieux, enjeux et politiques ».

Prof. Yao AZOUMAH bénéficie, ainsi, d’une visibilité de son œuvre, d’un réseautage auprès des partenaires techniques et financiers et d’une enveloppe financière de 30 millions FCFA pour l’accélération de son projet. En outre, il bénéficie du prix Byteblocs International pour l’innovation et l’entreprenariat 2018 qui consiste à un accompagnement individualisé de six (06) mois de la part du CEO de Byeblocs International et d’un cursus d’une semaine au centre de l’entreprenariat de l’Université technique du Danemark. Le lauréat n’a pas caché sa satisfaction après ce grand prix ; "C’est toute une fierté d’avoir mené pendant plusieurs années cette réflexion avec mon équipe et d’être allé jusqu’au bout pour vendre cette idée qui aujourd’hui se fait récompenser", confie Yao AZOUMAH.


  En quoi consiste le projet « Groupes électrosolaires KYA-Sop »


Le projet « Groupes électrosolaires KYA-Sop » propose de passer d’un système centralisé de fourniture d’électricité très onéreux avec des réseaux électriques à un système décentralisé (individuel ou communautaire), beaucoup plus accessible financièrement à l’aide des armoires mobiles hybrides standardisées.

Les groupes KYA-SoP aspirent à se positionner sur le marché de l’accès aux services énergétiques comme des produits solaires à forte valeur ajoutée pouvant impacter considérablement le vécu des populations. Il s’agit de promouvoir des systèmes plus viables que les systèmes classiques de fourniture d’électricité, les groupes électrosolaires KYA-SoP, veulent se démarquer en se basant sur le modèle technologique et économique des téléphones portables qui ont connu un succès retentissant en Afrique subsaharienne.


Conçus, assemblés et commercialisés par KYA-Energy Group créée en juillet 2015 à, Lomé (Togo), les groupes électrosolaires KYA-SoP sont standardisés en (06) gammes dont trois (03) gammes pour les ménages avec des puissances allant de 1KVA à 5KVA et trois autres gammes pour les PME/PMI de puissance allant de 5KW à 10 KW. Les KYA-SoP sont assemblés localement et peuvent faire l’objet d’une économie d’échelle via une semi industrialisation ou une industrialisation complète.

De plus, ils sont écologiques, compactes et mobiles. Dans le cadre du présent projet, l’ambition est de passer à la semi-industrialisation des KYA-SoP par la mise en place d’une ligne d’assemblage local pour une production de 1000 unités de KYA-Sop (Toutes catégories confondues) dès la première année. Grace à ce projet, plus de 150 emplois directs et plusieurs dizaines d’emplois indirects seront créés et plus de 30 000 ménages auront accès à l’électricité en moins de cinq (05) années de production. Le projet permettra également d’éviter sur les 05 premières années, l’émission de 3400 tonnes Eq-CO2, soit l’équivalent de 136 000 arbres plantés.
   
 

Lu 129 fois Dernière modification le vendredi, 16 novembre 2018 11:59

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.