jeudi, 15 novembre 2018 18:26

Le Togo installe son Comité de Pilotage National du Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau (BRMN) Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
 Mise en place d’une politique industrielle véritablement structurante Mise en place d’une politique industrielle véritablement structurante

La libéralisation des échanges commerciaux offre, des opportunités aux pays en développement pour leur ancrage dans l’économie mondiale. 


Elle leur impose en même temps de mettre en œuvre des programmes et des actions en vue de permettre aux entreprises de la sous-région de se mettre à niveau face aux exigences du libre-échange afin de renforcer leurs capacités d’offre.


Pour relever ce défi, l’ensemble du tissu économique de l’UEMOA et principalement celui de l’industrie s’est fait le devoir de faire face à ce nouvel environnement.
Le Programme de Restructuration et de Mise à Niveau matérialise ainsi la volonté de l’UEMOA d’intégrer et de positionner avantageusement son secteur productif dans le contexte concurrentiel des accords de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et la perspective de partenariat économique avec l’Europe (APE).


Il répond donc à l’impératif de compétitivité de nos produits face aux produits internationaux dans un contexte d’ouverture des marchés mondiaux prônée par l’OMC. 
le comité aura pour rôle de travailler en tant que membres, appuie le Gouvernement à travers le BRMN dans la conception et la mise en œuvre de politique dans le domaine de la restructuration et de la mise à niveau des entreprises.

A ce titre, il assure : la gestion stratégique du programme de restructuration des entreprises et procède aux études et évaluations régulières en vue de son amélioration, la coordination des interventions des partenaires au développement dans le pays et définit les modalités d’intervention du programme à savoir le règlement intérieur, les critères d’adhésion au programme, les taux de primes etc.
En tant qu’instance de concertation, le comité regroupe généralement des représentants de vos différentes institutions à savoir les ministères en charge de l’entreprise et le patronat.


Des partenaires techniques et financiers du programme peuvent être associés aux travaux du comité sans voix délibérative.
    
Il s’agira aussi d’appuyer les entreprises viables et les projets économiques productifs, susceptibles d’attirer des investissements privés additionnels.
C’est aussi la manifestation d’une reprise d’initiative du Gouvernement, de son rôle fondamental dans l’édification d’un secteur privé fort, promoteur de croissance, parce que capable de conquérir des parts plus importantes de marché intérieur et extérieur.


En effet, profondément convaincu du rôle déterminant que joue le secteur industriel dans la relance de nos économies, le Chef de l’Etat, Président de la République, Faure GNASSINGBE a donné une impulsion nouvelle au développement du secteur privé et à la mise en place d’une politique industrielle véritablement structurante.

Lu 87 fois Dernière modification le jeudi, 15 novembre 2018 18:36

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.