mercredi, 14 novembre 2018 15:27

Economie : 14 novembre 1973 – 14 novembre 2018, la BOAD souffle ses 45 bougies Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
En 45 ans la BOAD a soutenu le développement des États membres en finançant 1 107 projets, pour un montant total de 4 914.8 milliards de FCFA En 45 ans la BOAD a soutenu le développement des États membres en finançant 1 107 projets, pour un montant total de 4 914.8 milliards de FCFA

14 novembre 1973 – 14 novembre 2018. 45 ans que la Banque Ouest africaine de développement (BOAD) a été a été portée sur les fonts baptismaux.

La cérémonie de lancement a été présidée ce mercredi à Lomé par le Président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, actuel président de la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Un forum de deux jours commémorant la célébration est Placé sous le thème « l’énergie solaire dans l’économie des pays de l’UEMOA : état des lieux, enjeux et politiques ».

A l’ordre du jour, des panels qui permettront de passer en revue diverses problématiques liées à la thématique des énergies renouvelables et particulièrement de l’énergie solaire notamment l’état des lieux du marché et de l’écosystème en lien avec les stratégies pour le développement de l’énergie solaire en zone UEMOA, le bilan des interventions de la BOAD dans le développement de l’énergie solaire ainsi que les expériences de ses partenaires que sont la BAD, l’AFD, la BEI, la Banque mondiale, etc., la mobilisation des ressources et des savoir-faire pour le financement de l’énergie solaire.

Le forum de haut niveau regroupera des membres des gouvernements des Etats membres ainsi que les institutions de la zone, les partenaires au développement, les Banques et les ONG œuvrant dans le domaine de l’environnement et de la promotion des énergies renouvelables. Aussi, dans le cadre de cette célébration, un concours photo portant sur les projets financés par la Banque dans l’Union et un autre visant à récompenser des «Start Up» évoluant dans le domaine de l’Energie solaire sont au programme et les meilleurs seront récompensés au cours des présentes manifestations.

Les performances de 2017

En 2017, l’Afrique subsaharienne a amorcé une reprise de la croissance économique, en profitant notamment d’une croissance mondiale plus forte, d’une progression des prix des produits de base, de même que d’une amélioration de l’accès aux marchés. La croissance de l’activité y a été de 2,8% contre 1,4% en 2016. Au niveau de l’UEMOA, les performances économiques se sont consolidées. Le taux de croissance du PIB est ressorti à 6,7%, après 6,5% en 2016, reflétant le dynamisme des activités commerciales, celui des services et des BTP, de même qu’une bonne tenue de la production agricole dans la plupart des Etats membres.

C’est dans ce contexte que la BOAD a poursuivi son soutien aux économies de l’Union, avec la mise en place de concours d’un montant global de 557,6 milliards FCFA, en hausse de 11,4% par rapport à 2016. Les financements à long ou moyen terme se sont établis à 477,9 milliards FCFA, et 71,1 milliards FCFA ont été consacrés à des opérations de court terme, celles-ci visant à mieux accompagner les opérateurs économiques dans la diversité de leurs besoins de financement. Des participations ciblées, pour un montant de 8,6 milliards FCFA, ont également été prises au capital de banques et d’entreprises.

Ces différents financements contribueront à la réalisation d’importants projets d’investissements, dans des domaines prioritaires tels que l’énergie, l’agriculture, le transport, les infrastructures routières, portuaires ou aéroportuaires, ou encore la maîtrise du cycle d’exploitation des entreprises. Au nombre des opérations de l’exercice, il y a un projet régional de promotion de l’habitat social, que la BOAD a mis en route avec le soutien du Groupe de la Banque mondiale.

En effet, face aux difficultés qui entravent l’accès au logement du plus grand nombre des ressortissants de l’Union, la Banque a œuvré à l’avènement du projet UEMOA / Banque mondiale de promotion du financement de l’habitat ‘’abordable’’. Ledit projet a notamment pour objectif la promotion, sur cinq (05) ans, de 50.000 nouveaux prêts hypothécaires à vocation sociale, l’offre d’une assistance technique visant une amélioration du savoir-faire régional en matière d’ingénierie technique et financière applicable aux programmes nationaux de logements sociaux.

Les conventions signées ont porté sur un montant global de 155 millions de dollars, dont 130 millions de dollars ont été empruntés par la BOAD, auprès de la Banque mondiale, puis rétrocédés à la Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire de l’UEMOA (CRRH-UEMOA), qui sera la cheville ouvrière de ce projet. Quant aux 25 millions de dollars complémentaires, ils ont été mobilisés sous la forme d’un don logé auprès de la Commission de l’UEMOA.

Les nouveaux financements accordés en 2017 portent le cumul des engagements nets de la Banque à 4914,8 milliards de FCFA au 31 décembre 2017, pour 1107 opérations. En ce qui concerne les décaissements de l’exercice, ils ressortent à 309,6 milliards de FCFA et portent le cumul à 3082 milliards de FCFA, soit un taux de décaissements cumulés de 62,7%. En matière de mobilisation de ressources, la Banque a réalisé sa deuxième émission d’emprunt sur le marché financier international. L’opération a porté sur un montant de 850 millions de dollars, soit 479,3 milliards de FCFA, pour une maturité de 10 ans. Elle a été facilitée par le rating Investment grade dont jouit la BOAD depuis 2015.

Par ailleurs, quatre (04) conventions bilatérales ont été signées avec des partenaires, pour 233 millions d’euros (152,8 milliards de FCFA). Au cours de l’exercice, la Banque a également obtenu ses premiers résultats en matière de mobilisation des ressources de don auprès de fonds environnementaux (le FEM et le FA notamment). 6,2 milliards de FCFA ont ainsi été recueillis, pour le financement de «projets climat», dans le domaine des énergies renouvelables et celui de l’agriculture climato-intelligente. Au plan interne, la conduite du chantier portant sur la mise en place d’un dispositif ad hoc de pilotage financier se poursuit. Le résultat de l’exercice a été bénéficiaire de 13,2 milliards de FCFA, contre 10,5 milliards de FCFA à fin 2016 (+25,7%). Il vient en renforcement des fonds propres.

La BOAD est un établissement public à caractère international. C’est une institution spécialisée commune aux (08) huit États de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), qui sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Elle a pour objet, la lutte contre la pauvreté, la promotion du développement équilibré des États membres et la réalisation de l’intégration régionale. Son siège est établi à Lomé (Togo), mais elle dispose d’une mission résidente dans chacun des sept (07) autres États membres.

La BOAD vise à «promouvoir le développement équilibré des États membres et de contribuer à la réalisation de l’intégration économique de l’Afrique de l’Ouest» en finançant des projets prioritaires de développement rural, infrastructures de base, infrastructures modernes, télécommunications, énergie, industries, transports, agro-industries, tourisme et autres services.

Lu 89 fois Dernière modification le mercredi, 14 novembre 2018 15:44

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.