mercredi, 14 novembre 2018 14:57

Economie : Le Port Autonome de Lomé est aujourd'hui le principal port à conteneurs d'Afrique de l'Ouest Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Le terminal traite près de 890 000 EVP par an Le terminal traite près de 890 000 EVP par an

Seul port à eau profonde (15m) de profondeur en Afrique de l’Ouest, le Port Autonomne de Lomé (PAL), selon l'analyste maritime néerlandais Dynamar, est aujourd'hui le principal port à conteneurs d'Afrique de l'Ouest.

C’est suite au rapport sur les principaux ports à conteneurs en Afrique de l’Ouest en 2017.

Le PAL occupe la première place à Lagos, capitale économique du Nigeria et à Abidjan capitale de la Côte d’Ivoire.

De 311 500 EVP (équivalent vingt pieds - unité de mesure de conteneur) en 2013, le volume de conteneurs qui transite par le Port de Lomé, a presque triplé (+283%) en 5 ans pour atteindre 1 193 800 EVP en 2017, dans un contexte où les volumes régionaux ont à peine augmenté.

Dynamar attribue cette hausse à la mise en service de Lomé Container Terminal (LCT), opérateur d’un géant terminal à conteneurs au Port de Lomé. Ce terminal traite près de 890 000 EVP par an, soit près de 75 % du débit total du Port de Lomé, indique le cabinet néerlandais.

Lomé profite surtout de la congestion chronique de l’arrière-pays du géant de l’Est pour pomper le trafic du Port de Lagos. Selon le rapport publié par Dynamar, cette situation, combinée à la mauvaise qualité du service, a fait perdre à Lagos, le port le plus important de la sous-région, près de 30% de son volume de conteneurs en 5 ans, à 1 050 000 EVP, fin 2017.

 

Selon le Ministère de l’Économie et des Finances, le trafic total au PAL a progressé de 59,5 % en glissement annuel, au troisième trimestre 2017.

La hausse des importations des produits pétroliers, des produits alimentaires, des matériaux de construction, et des marchandises en transit vers d’autres destinations, notamment le Nigéria (+181 %), le Ghana (+44 %), le Mali (+37 %) et le Niger (+31 %). Toutefois, avec 1071,4 milliers de tonnes, les marchandises débarquées au PAL en partance pour le Burkina Faso restent les plus importantes.

Au terme des neuf premiers mois de 2017, 1022 navires ont accosté sur les côtes togolaises.

Lu 198 fois Dernière modification le mercredi, 14 novembre 2018 15:27

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.