mardi, 06 novembre 2018 17:02

Politique : Rien n’effraie le parti UFC de Gilchrist Olympio même les décisions de Conakry Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Gilchrist Olympio, président national de l'UFC Gilchrist Olympio, président national de l'UFC

L’Union des Forces de changement (UFC) est l’un des partis parmi les centaines que compte l’opposition togolaise à subir la foudre et l’ouragan de la coalition des 14 partis politiques (C14) depuis l’accord du 23 septembre dernier sous l’égide du comité de suivi de la communauté économique des états de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

La coalition des 14 partis politiques a fait les pieds et mains pour se débarrasser du représentant de l’UFC de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), jugeant le parti, membre du gouvernement, et donc, n’est pas un parti d’opposition.

« L’UFC ne peut pas être considérée comme un parti d’opposition dans la mesure où il a des représentants au sein du gouvernement », c’est le point vue exprimé également par le parti Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), membre de la C14 qui dénonce le fait que les membres de ce parti soient comptabilisés comme opposants à la Commission électorale. 

Même réaction du Mouvement « En aucun Cas » qui pense que l’affaire devrait être tranchée par le parti au pouvoir Unir, qui devrait céder l’un de ses sièges à l’UFC. « L’on ne peut être blanc et noir à la fois étant membre du gouvernement que nous contestons, c’est Unir qui doit donner à l’Ufc un siège à la CENI », dans un communiqué rendu public.

Aux leaders du parti de Gilchrist Olympio de se défendre selon le statut de l’opposition, qui stipule que seuls les partis présents au parlement sont reconnus comme partis d’opposition. Parmi ces formations politiques, se trouve évidemment l'UFC.

« L'UFC a gagné des élections présidentielles dans ce pays et n'a pas gouverné. L'UFC sur la base de l'article 2 du statut de l’opposition, s'est déclaré parti de l'opposition et l'UFC l'est. Etant parti de l'opposition parlementaire qui peut dire aujourd'hui que l'UFC n'a pas droit à la CENI ? Puisque, aussi bien le code électoral que le comité de suivi précisent que les 5 sièges de la CENI reviennent à l'opposition parlementaire », expliquent les responsables de l’UFC.

Le parti doit finalement sa « grâce », à l’assemblée nationale le 22 octobre dernier, qui a dit la loi relative au statut particulier de l’opposition. La majorité parlementaire n’a pas, donc, cédé aux pressions du groupe parlementaire de l’opposition et a fini par donner raison à l’UFC comme parti parlementaire de l’opposition à la CENI par un vote utile.

Coup de foudre, la fameuse phrase prononcée par Dr. Ekoué Foly Gada, conseiller à la présidence de l’UFC au cours de la conférence de presse animée par l’Ufc, il y a quelques jours, selon laquelle ; « Si aujourd’hui, la commission de la CEDEAO débarquait à Lomé et disait: toute considération faite, vous de l’UFC vous n’êtes pas un parti de l’opposition parlementaire ou vous l’êtes, mais nous vous dénions votre place à la CENI; nous vous rassurons que l’UFC démissionnera tranquillement de cette CENI », a aiguisé de l’appétit sur les réseaux sociaux et dans la presse nationale.

« A travers, cette phrase, l’UFC se taille elle-même une place de sortie pour abandonner son siège de la CENI à la C14 », peut-on lire sur les réseaux sociaux des internautes proches de l’opposition.

Un sujet qui doit fait l’objet des discussions entre la C14, actuellement en pourparler avec le comité de suivi de la CEDEAO et le facilitateur de la crise togolaise, Prof. Alpha Condé, président de la Guinée à Conakry.

Et si le comité de suivi convenait que l’UFC abandonne son siège au profit de la C14. A cette inquiétude, l’UFC déclare rester confiant quant à son poste actuel à la CENI.

« J’irai faire le tour du monde. J’abandonne la politique et je rentre dans un monastère pour me faire moine. A cette question, c’est comme, allé dans une lagune avec un panier, et le remplir d’eau pour le ramener à la maison. D’ailleurs cette déclaration n’est qu’une figure de style. Les conséquences étant dans les causes, c’est un engagement, que, l’UFC ne sortira pas de la CENI même si les facilitateurs l’exigent. Il n’y a rien d’extraordinaire à évoquer », a vivement martelé Isaac Tchiakpé, conseiller spécial du président national de l’UFC ce mardi.

En attendant, les conclusions de Conakry, au niveau du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) de l’ancien président de l’assemblée nationale Agbeyome Kodjo, on pense que la Cédéao, cherche à rapprocher les gens sur les textes mais pas sur leurs sentiments et que la réunion de la Guinée Conakry ne résoudra pas le problème togolais.

« Si 3 mois après que la feuille de route, son application pose problème, il va sans dire que les chefs d’Etat de l’organisation sous régionale ont mal posé le problème et les solutions dégagées ont été mal ficelées. La CEDEAO est en train de s’embourber. Le problème du Togo, c’est le manque de confiance entre les acteurs politiques et la CEDEAO a manqué de rapprocher les protagonistes de la crise, de créer la confiance. Il y a des manières d’amener des gens qui ne s’entendent pas à se mettre à table et à engager des discussions franches et sincères dans l’intérêt du pays », a laissé entendre également ce mardi, Gérard Adja, le premier vice-président du MPDD.

La CENI, selon la feuille de route de la CEDEAO du 31 juillet, prépare activement avec les experts électoraux, les élections locales et législatives en décembre prochain.

Au MPDD, les responsables tiennent évidemment aux réformes et s’apprêtent non pas à boycotter ces élections mais à les marquer ; « Les réformes sont nécessaires et il faut les faire; le redécoupage électoral est une nécessité, en témoignent, les recommandations des différentes missions électorales et les dernières élections qui se sont déroulées au Togo », explique Gérard Adja.

Lu 329 fois Dernière modification le mardi, 06 novembre 2018 17:13

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.